Mon compte Devenir membre Newsletters

La progression de l'e-commerce impose aux distributeurs de repenser leur supply chain

Publié le par

Pour faire face à la concurrence de l'e-commerce, les enseignes traditionnelles inventent des approches innovantes et inédites afin de fidéliser leur clientèle. L'un des moteurs de leur croissance est la vente omnicanal, dont le succès dépend fortement de la performance de leur supply chain.

La progression de l'e-commerce impose aux distributeurs de repenser leur supply chain

Dans cette optique omnicanal, les commerces misent sur l'innovation avec l'approche phygitale. Concept de vente qui arrive aujourd'hui à maturité, le phygital consiste à faire du magasin physique le prolongement du site web marchand et vice-versa. L'une des principales déclinaisons de cette tendance est le "Click an Collect", qui consiste à acheter en ligne et à retirer sa commande en magasin, déjà largement déployé par la Fnac, Darty ou Boulanger par exemple. Plus récemment, les Galeries Lafayette ont initié le "Touch & Click", concept miroir qui consiste à choisir un modèle en magasin (avec la possibilité de l'essayer, d'afficher les différentes déclinaisons et couleurs disponibles, etc.) pour ensuite le faire livrer chez soi.

Pour mettre en place ces approches, les enseignes ont besoin d'une supply chain agile et performante. En effet, le commerce phygital implique de pouvoir gérer des stocks en flux tendus, de localiser tous les items d'un catalogue et de les dispatcher rapidement.

La technologie au service de l'optimisation de la supply chain

Les supply chains évoluent dans un contexte où de nombreux facteurs imprévisibles (pics de demande, évènements naturels, etc.) peuvent venir impacter leurs opérations. Le phygital exige en plus une granularité et une réactivité accrues, et optimiser en temps réel la performance de la supply chain avec des moyens humains limités est un défi.

La supply chain doit aujourd'hui s'adapter en temps réel.

Pourtant, la technologie, permet de développer aujourd'hui des outils d'optimisation en temps réel des processus supply chain. C'est le cas par exemple de l'informatique in-memory, qui permet à la fois la granularité la plus fine et la vision en temps réel. Cette agilité libère des contraintes liées aux "incidents de parcours" et permet de proposer un niveau de service irréprochable. L'optimisation des processus passe par l'acquisition de plusieurs capacités: gestion par exception, analyse en temps réel et simulation de scénarios. Les équipes concernées doivent aussi, pour collaborer, avoir la même visibilité sur la situation afin de mettre en place la solution la plus appropriée à chaque situation.

Pour améliorer l'expérience client, l'imagination des commerces est sans limite, mais la supply chain doit être capable de suivre. Les IT doivent être prêtes à soutenir l'approche phygitale ainsi que les autres modèles omnicanal à venir.

En vidéo

Augmentation des volumes, vitesse et services: les enjeux-clés de la e-logistique

Biographie de l'auteur

Georges Bory est managing director et cofondateur d'ActiveViam, où il est en charge de la stratégie innovation produits et du développement commercial dans les secteurs supply chain et distribution.