Recherche
Se connecter
En ce moment En ce moment

Le B to B se met à l'e-commerce

Publié par le | Mis à jour le
Le B to B se met à l'e-commerce

Le secteur de l'e-commerce B to B en France connaît un fort développement, malgré un retard par rapport à ses voisins européens, analyse une étude de la Fevad publiée en octobre 2015.

  • Imprimer

La Fevad a publié à l'occasion de la 10ème édition des Rendez-vous du Commerce une étude1 portant sur la transition numérique dans le commerce BtoB dont le but est de répondre à plusieurs interrogations : que représentent les commandes électroniques dans la distribution BtoB ? Quelles sont les priorités numériques des distributeurs ? Quelles sont les perspectives à l'horizon 2020 suivant les principaux marchés ?

Le poids du e-commerce BtoB en France

En France, l'ensemble des ventes e-commerce BtoB en 2013 atteint 385 milliards d'euros, ce qui représente 13% du montant total des ventes en ligne. Les ventes e-comemrce BtoB ont augmenté de 10% par rapport à 2012.

Plus la taille de l'entreprise est importante, plus elle est encline à acheter par voie électronique : 47% des entreprises de 500 salariés et plus réalisent des achats électronique, alors que seules 21% des entreprises de moins de 10 salariés pratiquent ce type d'achat.

Mais la France est en retard par rapport à l'Allemagne et aux Royaume-Unis, qui présentent selon l'étude un " niveau de développement des transactions électroniques supérieur d'environ 66% " .

Quelles sont les pratiques des acheteurs ?

Les acheteurs utilisent en majorité (48%) les sites e-commerce des distributeurs ou des fabricants et, dans une moindre mesure, les solutions d'Amazon Supply (17%) et SAP (13%).

L'étude distingue deux types d'achats électroniques : soit par un formulaire web, sur un site e-commerce ou une marketplace, soit par EDI (système d'échange de documents commerciaux par ordinateur, littéralement "Échange de Documents Informatisés"). Les achats se font à plus de 80% via EDI ; ce sont les grandes entreprises qui utilisent le plus ce système.

De belles perspectives pour le e-commerce B to B

L'apparition du numérique dans les transactions BtoB est bien perçue par les acteurs : 45% des distributeurs (hors spécialistes e-commerce) considèrent que l'e-commerce a un impact positif sur leur structure de coûts.

Selon l'étude, c'est dans le secteur des voyages et transports, où 62% des ventes seront réalisée par voie informatique en 2020 selon les projections de Next Content, que l'impact sera le plus fort.

En conclusion, l'étude note " la montée en puissance de nouveaux modèles e-commerce, en particulier les places de marché, ou encore le développement des objets et équipements connectés " qui favorisent la transition numérique du e-commerce B to B. Ce secteur devrait connaître une croissance de 30% d'ici 2020.

(1) Étude "Transition Numérique & Commerce B to B", commanditée par la Fevad et réalisée par le cabinet d'études Next Content en collaboration avec le Crédoc, avec le soutien financier de la Direction Générale des Entreprises (DGE) et de 3 partenaires : Intershop, Oxatis et StiboSystems.
Trois méthodes ont été employés : une analyse documentaire, 30 entretiens qualitatifs auprès d'acheteurs et 60 entretiens auprès de distributeurs.
Cliquez ici pour télécharger la synthèse de l'étude, présentée au cours des Rendez-Vous du Commerce, sur le site de la Fevad.

Formé à la communication numérique pour les entreprises, je me passionne pour l’actualité des médias et des marques. Digital-native, je m’intéresse également [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Editialis Brand Content

Dans un univers concurrentiel ou les marques ont des difficultes se differencier Il faut reussir se differencier dans sa promesse aux consommateurs [...]

Sur le même sujet