Mon compte Devenir membre Newsletters

Demandware prévoit une hausse globale de 31% des commandes en ligne fin 2015

Publié le par

Le Shopping Index réalisé par le fournisseur de solutions e-commerce montre une progression du poids des achats de Noël dans les ventes du e-commerce réalisées à l'année.

Demandware prévoit une hausse globale de 31% des commandes en ligne fin 2015

" 2015 sera encore une fois sous le signe d'une période de fêtes très active pour le e-commerce ". La prévision d'Elana Anderson, vice-présidente marketing chez Demandware, s'appuie sur une source précise : le Shopping Index. Réalisé par le leader de solutions de commerce digital dans le Cloud, ce baromètre qui analyse, trimestre après trimestre, l'évolution du commerce en ligne, indique notamment que les achats réalisés par les cyber-acheteurs pendant les cinq dernières semaines de 2015 représenteront globalement 22% des achats en ligne de l'année - contre 21% en 2014. Un sursaut à hauteur de 1% attribué à la présence d'un jour de ventes supplémentaire compris entre Thanksgiving et Noël.

La France moins assujettie à la saisonnalité de son activité e-commerce

En France, les achats effectués en ligne entre ces deux évènements ne devraient représenter que 16% des ventes totales du e-commerce pour 2015. Un chiffre, en dessous de la moyenne mondiale, qui fait du marché du e-commerce hexagonal le 4ème (sur 5 évalués) le plus "drivé" par sa performance de fin d'année après le Canada (27%), les États-Unis (25%), le Royaume Uni (21%)... mais devant l'Allemagne (15%).


Globalement, le poids croissant des ventes générées entre la dernière semaine de novembre et le mois de décembre dans l'activité annuelle du e-commerce se traduit, logiquement, par une augmentation du trafic en ligne. Tous pays confondus, les sites marchands devraient ainsi voir pendant les 5 dernières semaines de 2015 leur nombre de visites bondir de 22% par rapport à la même période en 2014. Conséquence : le nombre global d'achats effectués devrait, lui, augmenter de 31%. En France, cette progression devrait se faire encore plus remarquable et atteindre 35%, prédit Demandware.

Le m-commerce progresse de plus belle

Loin de se cantonner à la seule étude de la croissance de certains indicateurs de ventes, l'étude signée du prestataire se fait également le reflet des grandes tendances qui bouleversent les comportements achats en ligne. "Sujet brulant" de l'année 2015, le m-commerce devrait ainsi profiter du dernier trimestre 2015 pour continuer à progresser de plus belle. Sur cette période critique, les smartphone sont estimés générer à eux seuls 47% du trafic sur les sites e-marchands - contre 33% en 2014 ou 23% en 2013...

Dénominateur commun des internautes et des mobinautes : la quête d'économies est un enjeu de transformation bien compris des enseignes en cette période de fin d'année. Ces dernières devraient donc continuer à miser sur deux "incentives" : la livraison gratuite, qui devrait être proposée à 82% des cyber shoppers (contre 73% en 2014) et, dans une moindre mesure, les promotions qui devraient parallèlement augmenter de 1% pour atteindre 18% des cyber-acheteurs.

Ramenés à une échelle individuelle, les résultats du Shopping Index indiquent qu' un cyber-acheteur augmentera de 6% le nombre de visites d'un même site en cette fin d'année 2015. Une conséquence directe d'un comportement cross-canal qui aboutira à une hausse de 3% du panier d'achat sur le même site.









Outre la croissance des achats en ligne et leur saisonnalité, le Shopping Index se fait également le reflet des mutations des comportements achats en ligne.