Mon compte Devenir membre Newsletters

Les Français face à la publicité digitale

Publié le par

Selon les résultats d'un sondage Harris Interactive présentés lors des Rencontres de l'Udecam, les Français seraient prêts à accepter la publicité sur le média digital, mais sous certaines conditions.

Les Français face à la publicité digitale

" Qu'est-ce qu'une publicité digitale de qualité ? " Voilà une des questions posées par l'Udecam à l'institut de sondage Harris Interactive, qui a mené l'enquête auprès d'un échantillon représentatif de la population français de plus de 1000 personnes. Les résultats, dévoilés au cours de la dernière journée des Rencontres de l'Udecam, montrent que les Français ne sont pas réticents à la publicité digitale, mais sont en revanche sévères à son égard :

  • Pour 59% des personnes interrogées, les publicités digitales ne sont pas assez adaptées aux envies / besoins de celui qui les regarde.
  • Pour 55%, les publicités digitales ne sont pas assez en lien avec le contenu que l'on est en train de consulter/regarde.

Les jeunes sont les moins critiques à l'égard de la publicité numérique : 43% des moins de 35 ans considèrent que les publicités digitales sont bien faites et correspondent vraiment à leurs critères, par rapport à une moyenne de 30%.

Plus de contrôle, moins d'intrusion

Point crucial pour tous les acteurs de l'industrie média (annonceurs, agences, éditeurs médias) l'étude révèle les attentes des consommateurs vis-à-vis de la publicité. Trois tendances fortes se dégagent :

  • Les internautes demandent plus de contrôle sur les publicités, qu'ils puissent choisir eux-mêmes ce qu'ils veulent regarder.
  • Les internautes attendent des publicités qu'elles apportent un bénéfice, tant sur l'offre (réduction, rémunération) que sur l'expérience utilisateur (interactivité, intégration dans le contexte).
  • Des formats moins envahissants, adressés au bon moment.

Vers un nouveau contrat publicitaire entre les internautes et les marques ?

Dernier enseignement et non des moindres, les consommateurs sont conscients que la publicité est une source de revenus pour les médias et les éditeurs, et sont donc prêts à jouer le jeu de la publicité. Mieux, recevoir de la publicité apparaît comme le moyen le plus accepté par les consommateurs pour accéder à un contenu payant :

Question : Pour accéder à des contenus payants, seriez prêt à :

  • Payer pour chaque contenu qui vous intéresse à l'unité (article, vidéo) : 20%
  • Vous abonner au site/application (à la semaine, au mois, à l'année) : 25%
  • Communiquer des informations personnelles (adresse postale, mail, coordonnées, réseaux sociaux) : 28%
  • Accepter que des publicités vous soient adressées en échange d'un accès gratuit : 47 % (-35 ans : 62%)

Pour Jean-Luc Chetrit, président de l'agence Carat et de l'Udecam : " Il s'agit là d'un nouveau contrat de lecture. Quand on regarde gratuitement la télévision, c'est parce que l'on sait qu'il y a de la publicité ; sur Internet, après l'explosion des bannières publicitaires suivi du contrecoup des adblockers, je crois qu'on se dirige vers un new deal de ce type pour la publicité digitale. "