Recherche
Se connecter

DossierLes stratégies gagnantes des marketplaces B to C, selon Xerfi-Precepta

Publié par le

1 - Les perspectives de croissance des marketplaces BtoC d'ici à 2018

Tandis que les opérateurs de marketplaces se multiplient, ces dernières comment à peser dans le volume d'affaire de la vente en ligne. Une tendance qui ne devrait cesser de se renforcer jusqu'en 2018, selon l'institut Xerfi-Precepta.

Les marketplaces se sont multipliées au cours des dernières années sur le Web. La plupart des acteurs généralistes ont cédé à la tendance, particulièrement parmi les pure players, mais aussi parmi les acteurs traditionnels de la distribution. Ainsi, le site Darty et celui des Galeries Lafayette en hébergent-ils une. Ces plateformes de vente constituent une part désormais significative de l'e-commerce. En effet, huit des sites du top 15 des sites de vente en ligne réalisé par Médiamétrie en possèdent une (Amazon, Cdiscount, Fnac, eBay, PriceMinister, La Redoute, Rue du Commerce et Darty). À noter que ce classement se fonde sur le nombre de visiteurs uniques desdits sites.

Selon les estimations effectuées par l'institut Xerfi-Precepta, les marketplaces BtoC ont représenté 7% du volume d'affaires total des 30 sites leaders de l'e-commerce en 2012. Ce chiffre a grimpé de 2 points en 2013.



Le volume d'affaires généré par les marketplaces BtoC devrait être multiplié par dix entre 2012 et 2018, selon Xerfi-Precepta. En effet, elles devraient approcher les 25 milliards d'euros à l'horizon 2018. Les prévisions de l'institut se fondent sur l'analyse croisée des chiffres des 30 sites leaders de l'e-commerce et de l'exploitation de l'indice IPM de la Fevad. Les données obtenues sont dues à plusieurs facteurs. Tout d'abord, une augmentation mécanique due à l'augmentation du nombre d'opérateurs présents sur le marché. Un deuxième facteur tient à la modification du comportement des internautes, désormais habitués à ces plateformes de vente et plus enclins à y effectuer des achats. Enfin, un phénomène de vases communiquants s'est mis en place car les ventes réalisées via les marketplaces représentent autant de volume d'affaires en moins pour l'e-commerce classique.

En d'autres termes, en 2018, les marketplaces BtoC pourraient regrouper près d'un tiers des échanges marchands BtoC réalisés sur le Net. Ce qui signifie que qu'environ 13% de la valeur générée dans le secteur de la vente en ligne dans quatre ans proviendra d'une marketplace. À titre de comparaison, en 2012, cette proportion s'élève à seulement 4,4% en 2014.


Retrouvez l'intégralité de l'étude "Les marketplace BtoC" de Xerfi-Precepta ici (payant).

À lire aussi : Les places de marché, une solution idéale pour doper votre trafic

no pic

Stéphanie Marius

Chef de rubrique

Ancien professeur de lettres modernes, secrétaire de rédaction durant quatre ans et aujourd’hui chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet