Mon compte Devenir membre Newsletters

Infographie Les Français en tête dans l'adoption de la technologie en magasin

Publié le par

Réalisée pour la première fois en France par RichRelevance, acteur mondial de la personnalisation omnicanal, une étude annuelle révèle les attitudes des consommateurs français à l'égard des innovations technologiques apportées à l'expérience client en magasin.

Simultanément, des consommateurs au Royaume-Uni, en Allemagne et aux États-Unis ont été interrogés sur les attitudes des consommateurs à l'égard des innovations technologiques apportées à l'expérience client en magasin, faisant apparaître de fortes similitudes et différences en termes d'attitudes.

En France, l'étude a été menée auprès de 1 000 consommateurs à propos de l'impact de la technologie sur leur expérience client en magasin, mettant ainsi en évidence ce qu'ils jugent "Plaisant ou Déplaisant". L'étude indique également que 53% des consommateurs français utilisent "Toujours" ou "Souvent" leur téléphone portable pour faire des achats en magasin avec une proportion de 66% pour les 25-34 ans et de 25% pour les 55-65+.

Les résultats montrent que les consommateurs français sont satisfaits, lorsque la technologie est utilisée pour accroître leurs informations produit ou présenter des articles complémentaires à ceux auxquels ils s'intéressent, ainsi que lorsqu'elle leur fournit un meilleur service en magasin. Cela concerne des technologies telles que le scan de produits sur leur appareil mobile afin de voir les avis et recommandations associés, ou encore des écrans numériques dans les salons d'essayage présentant les articles complémentaires. Les Français sont également favorables à la reconnaissance faciale les identifiant comme clients importants (65%), une tendance très opposée à celle de leurs homologues britanniques et américains jugeant cela déplaisant pour 75% des répondants au Royaume-Uni et 67% aux États-Unis.

Bien qu'ouverts aux nouveautés et à la modernité, les consommateurs français sont moins à l'aise avec les technologies plus intrusives: être accueilli nominativement en magasin (36%) ou recevoir des suggestions de la part d'un vendeur parce qu'il peut savoir ce que le client a consulté ou acheté sur leur site web auparavant.