Mon compte Devenir membre Newsletters

[EC1to1] L'innovation frugale, antidote contre la disruption

Publié le par

Comment transcender le contexte économique actuel pour perdurer ? Telle était la question au coeur d'une conférence plénière animée par Frédéric Bellier, directeur général de RadiumOne au salon One to One Monaco. Réponse de 3 titans : Amex, Voyages-sncf.com et Microsoft.

Frédéric Bellier, directeur général de RadiumOne, sur la scène du Forum Grimaldi au One to One Monaco.

"Etes-vous plutôt girafe ou autruche ?" La question posée par Frédéric Bellier, directeur général de RadiumOne, en ouverture de la dernière conférence plénière du jeudi 24 mars, au salon One to One Monaco, a de quoi surprendre. Cette métaphore animalière n'est pourtant qu'une façon d'évoquer l'un des thèmes au coeur de ce rendez-vous des leaders du e-commerce : l'innovation. Et plus spécifiquement : l'innovation frugale. "C'est l'art de faire le maximum avec un minimum de ressources" a posé Frédéric Bellier, dans son rôle d'animateur.

Un savoir faire utile à l'heure où les marchés européens ralentissent et où la compétition tout azimuts fait peser un risque de disruption même sur les acteurs les plus "installés" de l'industrie. Que faire à partir de ce contexte ? Comment transcender ses limites ? Avec quelles ressources ? C'est à quoi ont répondu par l'exemple Franck Gervais, directeur général de Voyages-sncf.com, Stanislas Chavanas, vice président d'American Express France et Sébastien Imbert, directeur marketing digital chez Microsoft France, dans une conversation informelle avec le directeur général de RadiumOne.


Prendre de la hauteur pour se transformer

Premier enseignement : il faut être proactif pour ne pas se faire "uberiser". Etre une girafe plutôt qu'une autruche donc, selon l'image de Frédéric Bellier. (Pensez : prendre de la hauteur pour évaluer ses options). C'est la clé de la longévité d'American Express comme le souligne son directeur général France. Créée en 1850 en tant que liaison postale au temps des diligences, le géant des services financiers a su se réinventer de multiples fois tout au long de son "histoire jalonnée de disruptions" - dixit Stanislas Chavanas.

Une culture d'innovation

L'innovation ne surgit pas par miracle ponctuellement, pourtant. Selon Sebastien Imbert, directeur général marketing digital de Microsoft France, elle doit "faire partie de la culture d'une entreprise". Un impératif qui doit mobiliser la gouvernance. Sous l'égide de Satya Nadella, son nouveau CEO, le groupe fondé par Bill Gates a ainsi dépassé son statut de doyen de l'informatique pour mettre le cloud, le mobile et la data au coeur de son identité.

Libérer la data !

La data, justement, irrigue toutes les strates de Voyages-sncf.com. Dans une démarche de réduction du time-to-market, le voyagiste a ainsi notamment créé en 2014 des "feature teams" - des équipes à qui sont confiés des outils de tracking de la data pour travailler en projet. Le premier site e-commerce de France met également la data au service du marketing digital. Un algorithme de destination pousse ainsi des promotions auprès de ses usagers en fonction de leurs achats passés mais aussi de leur profil ou de leur emplacement. A la clé, l'entreprise mise sur des interactions "sur mesure" avec ses clients. Le principe : se baser sur la réactivité de chaque destinataire de mails promotions pour définir un rythme d'interaction marque - client.

La data pour co-créer

Le voyagiste n'en oublie pas pour autant que la data se collecte également de personne physique à personne physique. Le site embarque ainsi ses usagers dans une démarche de co-construction en conviant certains clients à des réunions au sein de ses locaux. Objectif : réunir leur avis sur le service.