Mon compte Devenir membre Newsletters

[Focus] L'e-commerce au Japon à la loupe

Publié le par

Bpost International, spécialiste des solutions de livraison à l'international à destination des e-commerçants, partage sa dernière étude pays en exclusivité avec les lecteurs d'E-commerce Magazine. Cap sur le Japon.

Le pays du Soleil-Levant a une économie en ligne des plus attractives et sa maturité ne fait qu'accentuer cette attractivité. Les quelques chiffres clés suivants permettent de bien prendre conscience de l'ampleur du marché e-commerce offert par le Japon :

- Une population de 127,3 millions d'habitants

- Un taux de pénétration d'internet de 86,2 %, soit plus de 109 millions d'internautes

- 4ème pays au monde en termes de revenus e-commerce (1er pays de la région APAC jusqu'en 2013)

- 75 % de la population a déjà effectué un achat en ligne

- 89 % des e-shoppers ont déjà pratiqué le m-commerce

- 20 % des e-shoppers commandent sur des sites étrangers

Le consommateur

La répartition de la population japonaise par tranches d'âge se concentre fortement sur deux segments : la tranche la plus importante se situe entre 24 et 54 ans (38,3 %) et 24,8 % des habitants ont plus de 65 ans. Il est également intéressant de noter que 92 % des consommateurs japonais habitent en zone urbaine.

La propension à pratiquer l'e-commerce est équitable chez les hommes et chez les femmes. En revanche, si on analyse la fréquence d'achat, on se rend compte que ce sont les femmes d'une vingtaine d'années qui pratiquent le plus fréquemment le shopping en ligne et que cette fréquence peut aller jusqu'à 3 à 5 fois par semaine.

La moyenne générale, quant à elle, est d'une fois par mois, mais signalons que l'e-commerce est déjà bien entré dans les moeurs locales puisqu'il constitue la 2ème activité en ligne préférée des Japonais, juste après l'échange d'e-mails.

Les préférences des e-shoppers japonais et les subtilités locales

Le mode de paiement de prédilection des e-shoppers japonais est de loin la carte de crédit puisque 71 % d'entre eux l'utilisent pour régler leurs commandes en ligne. Comme dans de nombreux marchés, ce sont les vêtements, chaussures et accessoires qui sont les plus plébiscités sur la toile. Il convient également de noter que, malgré des habitudes d'achat très ancrées dans les " convenience stores " typiquement japonais, le secteur alimentaire se porte très bien au Japon, avec 4,2 milliards d'euros d'achats alimentaires en 2013.

Pour attirer les consommateurs

Cet article est réservé aux abonnés

Il vous reste 79% à lire

Pour découvrir la suite
Abonnez-vous

Je suis déjà abonné(e) Connectez-vous