Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tendance] La Chine s'éveille aux sites étrangers

Publié le par

La révolution du e-commerce bat son plein en Chine. 2, 2 milliards de dollars ont été dépensés en 2014. A la recherche d'authenticité, 18% des quelques 361 millions internautes se tournent vers des sites étrangers. Bien informés et adaptés au marché, les e-commerçants français ont une carte à jouer.

[Tendance] La Chine s'éveille aux sites étrangers

" C'est maintenant ou jamais ! ". Ainsi Chunyan Li conclut-elle son ouvrage " Réussir sur le marché chinois " à destination des dirigeants qui ambitionnent de pénétrer ce marché. Fondatrice de Feida consulting, société créée fin 2014, diplômée de l'université de Pékin et de HEC Paris, la jeune femme, d'origine chinoise, se passionne pour les relations commerciales franco-chinoises et livre de précieux conseils aux candidats à l'exportation.

500 millions de cyberacheteurs fin 2015

Qu'en est-il du e-commerce transfrontalier ? Chunyan Li est venue présenter les spécificités du commerce en ligne et ses opportunités dans cette partie du monde aux côtés de PayPal dans le cadre d'une conférence de presse organisée le 28 mai. " C'est devenu une réalité. Avec près de 500 millions de cyberacheteurs attendus d'ici la fin 2015, la Chine dispose de très nombreux atouts en matière d'e-commerce ", constate Sophie Ancely, Directrice Commerce Transfrontalier de PayPal CEMEA. La plateforme de paiement en ligne annonce 900 milliards de dollars réalisés dans le monde en 2013 et une croissance de 40% d'ici 2016, notamment dans les pays émergents. Ces mêmes pays où les cyberacheteurs envisagent d'acheter sur des sites étrangers (à hauteur de 35%).

18% des internautes en Chine achètent sur des sites étrangers

A ce jour, la réalité du business est plutôt tournée vers l'Europe. Selon les résultats fournis par PayPal sur le 1er trimestre 2015, les paiements reçus de consommateurs internationaux par les e-marchands français concernent d'abord l'Allemagne, les Etats-Unis, l'Angleterre, l'Italie et l'Espagne. Plus simple et rassurante, l'expérience d'achat aux frontières proches reste majoritaire. Pour autant, en Chine, même si seulement 18% des internautes achètent à l'étranger (soit 80 millions), le potentiel de croissance est à la hauteur de la taille du pays. La chine compte 361 millions d'acheteurs en ligne. Le jour dédié au cybershopping, à grands coups de promotions, est fixé au 11 novembre en Chine. Ce jour là, 10 milliards de transactions ont été enregistrées en 24H (soit l'équivalant de 4 Black Friday). La part du mobile représente 43% des achats (prévisions de 54% en 2016).

Haitao, les Chinois qui achètent à l'étranger

Baptisés " Haitao ", les Chinois qui achètent à l'étranger ont un bon niveau d'anglais, sont mariés et ont des enfants. " Des scandales en Chine ont fait perdre confiance aux consommateurs sur la qualité et l'origine des produits. En achetant des marques, surtout celles qui manquent sur le marché local, les Chinois se rassurent, notamment sur le sujet de la contre-façon ", témoigne Chunyan Li. Ainsi, des produits laitiers et des jeux pour enfants, de la cosmétique, des articles de mode font partie des articles les plus vendus.

Reste à émerger dans un paysage de plus en plus concurrentiel. Pour gagner en visibilité, adopter les codes est essentiel.

Les 6 conseils de Chunyan Li sont incontournables :

- Impossible de faire l'impasse sur la garantie d'authenticité des produits,

- Investir massivement le mobile

- Garantir la sécurité des paiements,

- Gagner en rapidité et réactivité en termes de logistique et de service client, - Etre présent sur les réseaux sociaux chinois,

- Sélectionner la bonne plateforme d'e-commerce selon les types de produits

- Traduire son site en chinois (nom de domaine en .cn recommandé) pour gagner en proximité et intégrer les habitudes locales (notamment la culture du Discount).

Etre référencé sur Alibaba

David Nedzela, directeur marketing de Menlook.com (site de Lifestyle masculin) a tenté l'aventure chinoise dès 2010. " Le secteur de la mode a été multiplié par 5 en Chine et devrait représenter 90 milliards d'euros en 2015 ", annonce le porte-parole de la marque de prêt-à-porter. Et de poursuivre : " Nous n'avons pas de site en propre. Nous avons choisi d'être référencé sur une place de marché, sur Alibaba via Tmall qui permet à des marques internationales de vendre aux consommateurs chinois ". Il existe en Chine quelques partenaires certifiés qui peuvent aider à infiltrer le marché dans les meilleures conditions.

Afin de faciliter les transactions de ses clients actifs (165 millions dans le monde qui peuvent payer dans 100 devises différentes), PayPal offre la protection des achats et le remboursement des frais de retours partout dans le monde. " On sait que cela peut-être un véritable frein à l'achat ", indique Sophie Ancely. Enfin, PayPal PassPort (https://www.paypal.fr/passport) propose d'accompagner les petites et moyennes entreprises en leur fournissant des données spécifiques par pays comme par exemple : les pics saisonniers, les coutumes, les tendances et tabous locaux, les informations logistiques ou encore les taux de change et les procédures douanières... Désormais disponible en français, les marchands de l'Hexagone peuvent accéder simplement et gratuitement à cette fiche pays afin de savoir quand et comment s'adresser au marché chinois.