Mon compte Devenir membre Newsletters

Vente de vin sur Internet : Amazon, site préféré des internautes

Publié le par

Les résultats de la 5ème édition de l'e-Performance Barometer révèlent le classement des meilleurs sites de vente de vin en France et dans le monde. Au niveau mondial, c'est Amazon qui domine le classement.

Vente de vin sur Internet : Amazon, site préféré des internautes

Pour sa cinquième édition, l'e-Performance Barometer dévoile le classement des meilleurs site de vente dans le monde et en France. A l'échelle mondial, Amazon est le site de vente de vin préféré des internautes, selon les résultats de l'étude réalisée par Grégory Bressolles, Professeur de marketing et Responsable de la Chaire Business in a Connected World à KEDGE Business School. Derrière Amazon figure le site chinois Jiuxian.com et en troisième position, le portail espagnol Lavina.es, qui gagne ainsi 13 places.

Le premier site français arrive "seulement" à la 5e place du classement, il s'agit du spécialiste des ventes événementielles Vente-privee.com. En recul de trois places, Vente-privee.com conserve pour autant sa place de leader du palmarès français devant, Vente-directe-vigneron-independant.com, nouvel entrant dans le classement, et www.chateaunet.com.

La vente de vin par Internet connait une croissance exponentielle, devenant un canal de vente à part entière pour la distribution du vin en France. En 2015, loin de s'être ralentie, la croissance des ventes sur Internet a continué, et le poids des ventes en ligne pèse de plus en plus lourd dans la filière vin. "Néanmoins, depuis 2011, il s'agit très clairement d'une croissance à deux vitesses, essentiellement portée par les nouveaux venus sur le marché de la vente en ligne, que ce soient de nouvelles entreprises, ou des entreprises existantes nouvellement sur Internet. Tandis que le segment de la vente en ligne " traditionnelle " est en phase de maturité", est-il indiqué dans l'étude.

L'année 2015 marquerait un tournant dans l'observation de ce marché qui ne peut plus être décrypté par le seul angle des cavistes en ligne. Il ne dépend plus d'eux, ni de leur stratégie, de leur implantation en ligne, ou encore de leur offre : le marché dépend aujourd'hui des acheteurs, de leurs comportements en pleine évolution notamment avec l'essor des objets connectés et des big data qui en découlent.

Un marché supérieur à 1,5 milliard d'euros en France en 2016

Le marché de la vente de vin en ligne en France se compose, d'une part, du coeur historique du marché constitué d'e-marchands présents depuis au moins 2010, et qui a connu des pertes du nombre d'acteurs en raison de fermetures ou de phénomène de concentrations durant ces dernières années. Et d'autre part des sites de type " ventes privées " et d'autres modèles économiques comme les abonnements, etc, qui ont attiré de nombreux entrepreneurs sur le marché depuis 2012.

Estimé à 730 millions d'euros en 2013 contre 534 millions d'euros en 2012, la marché a dépassé le milliard d'euros en 2015 et devrait attendre 1,5 milliard d'euros en 2016 en France, soit 10% des achats de vin effectués via Internet. Au niveau mondial, la vente de vin en ligne devrait dépasser en 2016 la barre des 6 milliards d'euros, tirée par la Chine où l'on trouve la plus forte proportion d'acheteurs de vin en ligne. Ces derniers représenteraient en effet plus de 30% des consommateurs achetant leur vin sur Internet.

La méthodologie de l'étude : L'étude e-Performance Barometer a été élaborée à partir de l'expertise de KEDGE BS dans l'e-commerce et le management du vin. Plus de 3,100 internautes issus de 8 pays (France, Espagne, Italie, Allemagne, Royaume-Unis, Australie, Etats-Unis et Chine) ont audité 31 sites. Chaque site a été jugé par un échantillon de 100 internautes représentatif dans le pays de la population des acheteurs de vin en ligne. . Le classement obtenu repose donc sur les évaluations de réels internautes, clients potentiels des sites étudiés. L'échantillon composé en majorité d'hommes (60%), CSP+ (47%) avec des revenus nets annuels du foyer élevés (50% de plus de 30 000 euros), correspond au profil des acheteurs de vins sur Internet