Mon compte Devenir membre Newsletters

L'art en ligne en forte croissance

Publié le par

Un rapport publié par Hiscox démontre la montée en puissance d'Internet sur le marché de l'art. En 2014, sa valeur est estimée à 2,5 milliards d'euros, contre près d'1,5 milliard en 2013.

L'art en ligne en forte croissance

Le marché de l'art en ligne a fortement progressé en 2014. En effet, selon l'édition 2015 du rapport publié par l'assureur spécialiste Hiscox, la valeur du marché de l'art en ligne est passée de 1,57 milliards de dollars (1,48 milliard d'euros) en 2013 à un montant estimé de 2,64 milliards de dollars (2,5 milliards d'euros) en 2014.

L'achat d'objets d'art sur internet représenterait ainsi 4,8% (contre 2,4% en 2013) de la valeur estimée du marché mondial de l'art, soit 55,2 milliards de dollars (52,3 milliards d'euros). Si ce rythme de croissance soutenu se maintient, le volume du marché de l'art en ligne devrait atteindre 6,3 milliards de dollars (5,9 milliards d'euros) en 2019. La démocratisation de l'achat d'art en ligne est bien en marche.

Pour Robert Read, responsable Fine Art chez Hiscox : "L'essor de l'achat d'art en ligne est bien plus important que ce que nous avions anticipé. La rapidité avec laquelle les collectionneurs novices et aguerris adoptent ce nouveau canal, révèle l'avènement d'une nouvelle ère, l'achat d'art se métamorphosant en une expérience multicanal. Les galeries et les maisons de ventes aux enchères traditionnelles ne sont plus en mesure d'agir de manière isolée. Les canaux en ligne et les médias sociaux ont un rôle majeur à jouer pour, ensemble, créer un environnement plus attractif. Ce sont d'excellentes nouvelles, tant pour les vendeurs que pour les collectionneurs."

Des comportements d'achat très divers

Les comportements et les motivations face à l'achat d'art en ligne évoluent également. En effet, près de la moitié des sondés (49%) déclare avoir acheté des oeuvres d'art en ligne au cours des 12 derniers mois (contre 38% en 2014). Cette progression s'explique notamment par les bénéfices qu'offre le web pour ce type d'achats : 80% des personnes interrogées apprécient, en effet, la facilité pour rechercher des objets d'art, 71% mentionnent la découverte de nouvelles oeuvres et de nouveaux artistes et 67% citent la simplicité avec laquelle il est possible d'acheter et d'enchérir. Suivent la diversité de l'offre (66%), les prix moins élevés (46%) et enfin le caractère moins intimidant comparé aux galeries ou maisons de vente aux enchères traditionnelles (45%). Des avantages qui permettent de démocratiser cette passion pour la rendre accessible à un plus large public, Hiscox y voyant là une évolution pleine de promesses pour l'ensemble de l'industrie.

Concernant les prescripteurs, les médias sociaux émergent dans le processus d'achat d'art. 24% des personnes interrogées affirment que le contenu diffusé via les réseaux sociaux a pesé dans leurs décisions d'achat d'objets d'art. Les informations postées par les musées, galeries et ateliers d'artistes exercent une influence de premier ordre sur les acheteurs, suivies de près par les collectionneurs, les observateurs du marché de l'art et les conservateurs. Cela confirme qu'aucun canal n'exerce une influence dominante, mais que celle-ci se partage équitablement entre les différentes sources d'informations.

Les transactions en ligne sont toujours majoritairement opérées dans les segments de prix inférieurs, 41% des sondés affirmant avoir payé un prix moyen inférieur à 1000 £ (1 400 euros). Il est par ailleurs intéressant de constater qu'un nombre croissant de sondés cite le retour sur investissement comme l'une des principales motivations d'achat. L'art est plus que jamais considéré comme un actif financier à fort potentiel. Une tendance qui pourrait alimenter le succès des plateformes de vente en ligne..

Selon Robert Read, "Comme on pouvait s'y attendre à ce stade du cycle de développement, un trop grand nombre d'acteurs se dispute le marché de l'art en ligne et l'identité des futurs gagnants reste encore incertaine. Il nous faudra attendre quelques années de fusions, d'acquisitions et de sensations fortes pour la connaître. Mais il est d'ores et déjà évident que les opérateurs dotés d'une marque forte et présents à la fois dans le " monde réel " et en ligne disposent d'un avantage indéniable."