Mon compte Devenir membre Newsletters

Le commerce en ligne, en progression de 16%, atteint un CA de près de 18 milliards d'euros

Publié le par

L'augmentation du nombre de sites marchands continue à tirer la croissance du chiffre d'affaire du secteur, a révélé la Fevad lors de la présentation du bilan sectoriel du premier trimestre 2016.

Le commerce en ligne, en progression de 16%, atteint un CA de près de 18 milliards d'euros

Les ventes sur Internet au cours du premier trimestre 2016 ont progressé de 16% par rapport à l'année dernière à la même époque pour atteindre un chiffre d'affaire cumulé de 17,9 milliards d'euros a révélé la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente a distance), jeudi 19 mai, lors de la présentation du bilan trimestriel du secteur. Une croissance qui s'explique surtout par la hausse continue du nombre de transactions en ligne. Ces dernières ont ainsi gagné 21% pour représenter, au total, 237 millions de transactions effectuées pendant le premier trimestre 2016. "C'est l'équivalent de 30 transactions à la seconde" explique Marc Lolivier, délégué général de la Fevad.

Conséquence de cette banalisation de la pratique d'achat en ligne : le panier moyen, lui, continue sa chute pour atteindre, au terme du premier trimestre 2016, 76 euros. Un chiffre en retrait de 4,4% par rapport au premier trimestre 2015. Autre indice de bonne santé du secteur : le nombre de sites marchands a grossi de 14% pour se hisser à 187 000. Le cap symbolique des 200 000 sites devrait ainsi être franchi pendant le 3ème trimestre 2016, estime la Fevad.

Quid du m-commerce ? Au cours du premier trimestre 2016, les ventes sur mobile (smartphone et tablette) ont augmenté de 31% par rapport au premier trimestre 2015. Une belle progression néanmoins relativisée par celle du passé. A titre de comparaison, les ventes mobiles avaient augmenté de 66% au premier trimestre 2015 par rapport à l'année précédente. Plus dans le détail, 27% des commandes réalisées sur les sites du panel sur lequel se base en partie la Fevad pour son bilan a été réalisée sur ces devices.

+ de 2 millions de visiteurs par jour pour Amazon.fr

Le classement des 15 sites de e-commerce les plus visités en France dressé par Mediamétrie et Netratings consacre Amazon, Cdiscount et la Fnac comme les trois plus gros aimants à internautes avec respectivement 2 010 000, 947 000 et 668 000 visiteurs uniques par jour. A noter que, pour la première fois, un site passe la barre, symbolique, des 2 millions de visiteurs uniques par jour. Plus généralement, les secteurs de l'ameublement et de la décoration, l'équipement maison et de l'hygiène beauté tirent collectivement la croissance du e-commerce. Autre locomotive des ventes en ligne : les produits grand public affichent, eux, une croissance de +8% au cours du premier trimestre 2016. Le commerce en ligne B to B réalise sur la même période une percée de 9%.


Plus de 4 000 drive en France

Le bilan du premier trimestre a également été l'occasion d'aborder le maillon, longtemps manquant, entre le secteur alimentaire et le e-commerce : le drive, qui continue sa conquête territoriale pour atteindre, au mois de mai 2016, 4 025 sites dédiés selon les données recensées par Nielsen Trade Dimention. Dans les faits, 80% des français ont accès à moins de 15 minutes de chez eux commente Daniel Ducrocq, directeur sales force activation chez Nielsen. "Inventé par Auchan puis développé par Leclerc", selon sa formule, ce concept franco-français est désormais proposé par 80% des hypermarchés. Un chiffre qui grimpe à 97% parmi les seuls points de vente de plus de 6 500 m2. Les rumeurs persistantes du lancement en France de l'offre Amazon Fresh peuvent elles nuire à ce modèle en pleine expansion ? "La bataille va être intéressante" prédit Daniel Ducrocq. Qui note de nombreuses initiatives sur le territoire pour développer le modèle du drive à proximité ou même dans les entreprises, notamment. "C'est le service apporté au consommateur et notamment la stratégie autour du dernier kilomètre qui fera la différence" selon Daniel Ducrocq.