Mon compte Devenir membre Newsletters

Le marché du m-commerce pourrait doubler de taille en 2015

Publié le par

Une étude commanditée par RetailMeNot révèle que le montant des ventes via les appareils mobiles pourraient passer de 23,8 milliards d'euros en 2014 à 44,9 milliards d'euros en 2015 en Europe.

Le marché du m-commerce pourrait doubler de taille en 2015

La très forte croissance du m-commerce devrait se poursuivre en 2015. Selon une étude commanditée par RetailMeNot, éditeur du portail ma-reduc.com, réalisée par le Centre for Retail Research, les consommateurs français devraient effectuer près d'un cinquième (19%) de leurs dépenses en ligne sur un appareil mobile. Cela pourrait représenter en Europe 44,9 milliards d'euros, contre 23,8 milliards d'euros en 2014 (+89%). La France est le troisième marché européen du m-commerce, après le Royaume-Uni et l'Allemagne. En 2015, les recettes des ventes sur mobile devraient presque doubler par rapport à 2014, de 3,7 milliards d'euros à 7 milliards d'euros. Au total, 19% des dépenses dans l'e-commerce français devraient se faire sur mobile, contre 28% en Allemagne et 29% en Angleterre (soit 2,5 fois plus qu'en France).

Un des facteurs de cette croissance est le taux d'équipement qui continue de croître. Comme en 2014, la France reste toutefois en retard, malgré une légère amélioration : aujourd'hui 55% des Français possèdent un smartphone, contre 43% en 2014, mais elle se trouve toujours 5 points en dessous de la moyenne européenne (60%). En effet, les trois quarts de la population britannique (74%) sont déjà équipés d'un smartphone, un taux même supérieur aux États-Unis, où ils sont 69%.

Les consommateurs de plus en plus mobiles et connectés

Si le m-commerce connaît aujourd'hui un essor fulgurant, c'est aussi grâce au développement des supports utilisables tout au long du parcours d'achat. Alors que l'ordinateur reste le support préféré des consommateurs pour finaliser les transactions, les ventes sur smartphones et tablettes pourraient croitre respectivement de 92,8% et de 83,6% en Europe. Ainsi, les dépenses effectuées depuis une tablette passeront de 10,41 milliards d'euros à 19,11 milliards d'euros et doubleront quasiment pour les smartphones, passant de 13,36 milliards à 25,76 milliards d'ici la fin de l'année.

"Les nouvelles générations de smartphones permettent une meilleure expérience d'utilisateur, avec des connexions plus rapides et des écrans de plus en plus grands, et de ce fait plus agréables pour le shopping, explique Anne-Marie Schwab, Directrice Générale de RetailMeNot France. Pour l'instant, les smartphones sont encore plutôt utilisés pour l'achat de produits qui ne nécessitent pas une observation minutieuse des détails, comme les produits culturels ou billets de train, alors que la tablette et l'ordinateur permettent d'examiner le produit plus en profondeur. En parallèle, les sites marchands investissent eux aussi pour optimiser davantage leurs sites, avec des versions mobiles, et parfois des apps dédiées, pour une expérience shopping bien adaptée au petit écran. La multiplication de ces dispositifs amène à un réel essor du m-commerce".