Mon compte Devenir membre Newsletters

La start-up Eve Sleep casse les codes du marché de la literie

Publié le par

S'il est un secteur trusté par les acteurs traditionnels, c'est bien celui de la literie. Pourtant, Eve Sleep, une start-up anglaise, exporte son modèle pure player en France et annonce une levée de fonds de 9,5 millions d'euros 14 mois après sa création.

La start-up Eve Sleep casse les codes du marché de la literie

La start-up Eve Sleep, pure player spécialisé dans la commercialisation de matelas haut de gamme à bas coût, vient de boucler une levée de fonds de 9,5 millions d'euros. Créée il y a 14 mois au Royaume-Uni, l'entreprise s'est développée aux États-Unis, en Allemagne et, dernièrement, en France (depuis février 2016). Les fonds récoltés serviront en majorité à développer le service client en France: "Nous misons sur la réactivité de ce service et la proximité avec la clientèle, explique Charles Digby-Smith, directeur général France. Nous investissons également beaucoup dans le marketing, car nous sommes en phase de construction de la marque. En France, contrairement au Royaume-Uni, il est nécessaire de rassurer les consommateurs, frileux face à une entreprise récente. Il nous faut prouver notre valeur, crédibiliser notre offre et nous imposer face aux mastodontes du secteur." Ainsi, la marque communique principalement sur les réseaux sociaux, mais aussi via Google Adwords et une campagne RP. Le groupe dépense 300 à 400000 euros par mois en communication, hors opérations exceptionnelles (telles qu'une campagne d'affichage dans le métro en Angleterre).

Une offre constituée d'un seul modèle

L'offre et le circuit de commercialisation de la marque (la vente en ligne constitue le seul mode de commercialisation) sont encore peu répandus en France: Eve Sleep propose un modèle unique, positionné haut de gamme, dont seule la taille varie. La société repose sur un modèle de compression des coûts (selon la taille, les matelas s'échelonnent de 379 à 899 euros, "un tiers des prix du marché", selon un communiqué de la marque). L'offre d'essai a de quoi surprendre : si le consommateur n'est pas convaincu au bout de 100 jours (ou avant), un livreur revient chercher son matelas et Eve Sleep le rembourse intégralement.

Si le taux de croissance d'Eve Sleep s'avère fort (25% d'un mois sur l'autre depuis 14 mois pour l'ensemble du groupe), l'entreprise a des ambitions fortes: "Nous avons un objectif de 20 à 25 millions d'euros de chiffre d'affaires pour l'ensemble du groupe", affirme Charles Digby-Smith. Mais surtout, Eve Sleep envisage d'étendre très bientôt sa gamme de produits et de se repositionner: "Nous souhaitons devenir une marque crédible du secteur mais pas un acteur verticalisé de la literie. Nous souhaitons plutôt adopter un modèle horizontal spécialisé dans le bien-être". Le directeur général France annonce la sortie prochaine de nouveaux produits dans ce domaine, sur lesquels la marque ne souhaite pas encore communiquer.