Mon compte Devenir membre Newsletters

Personnalité e-commerce2014 : Olivier de la Clergerie, LDLC (2/10)

Publié le par

Olivier de la Clergerie, cofondateur et directeur général de LDLC, est convaincu que la croissance de l'entreprise proviendra du cross canal. Pour ce faire, il ouvre des boutiques physiques et aligne les prix sur ceux du site marchand.

Personnalité e-commerce2014 : Olivier de la Clergerie, LDLC (2/10)

Guidée par une vision à cinq ans, la stratégie d'Olivier de la Clergerie pour LDLC connaît un déploiement opérationnel depuis début 2013. Très minutieux, ce fin stratège affiche de grandes ambitions, où le hasard n'a pas sa place. " L'évolution de LDLC s'inscrit dans un plan plus large, qui doit nous mener en 2018 à générer un demi-milliard de chiffre d'affaires pour une rentabilité opérationnelle de 5 %. " Avançant pas à pas, Olivier de la Clergerie ne s'inscrit pas dans le profil d'entrepreneurs suivant aveuglément les tendances de marché. " Toutes nos idées ne sont pas nécessairement pilotées par les tendances. Pour être validées, elles doivent d'abord être mises à l'épreuve en interne. Nous testons beaucoup de petites choses pour créer de grandes choses, et c'est l'expérience qui guide les prises de décision. " C'est ainsi que le directeur général de LDLC compte ouvrir 40 boutiques physiques d'ici à 2018. Convaincu qu'il s'agit d'une attente forte du consommateur, Olivier de la Clergerie inscrit les points de vente dans une logique globale non discriminante envers l'un ou l'autre des canaux de vente. Par exemple, les prix appliqués sur le site marchand sont strictement les mêmes que dans les boutiques, " même si le magasin conserve une autonomie promotionnelle ". Aussi, dans une logique click and collect, les points de vente permettent le retrait des articles achetés sur le site. Les clients sont placés au coeur des initiatives de LDLC, en témoigne la présence forte du groupe sur les réseaux sociaux. Ce souci du détail a permis à LDLC de croître fortement ces dernières années, allant même jusqu'à réviser à la hausse ses chiffres pour l'exercice 2013, clôturé en mars 2014 à 255 millions d'euros, au lieu de 240 millions initialement prévus. Enfin, le nouveau projet de LDLC s'inscrit dans une fibre plus pédagogique, puisque le groupe prévoit d'ouvrir en septembre 2015 L'École LDLC, à Lyon. L'ambition d'Olivier de la Clergerie est claire : former les chefs de projets du numérique de demain.

Parcours
Diplômé de l'Ecam (École catholique d'arts et métiers de Lyon) en 1994, Olivier de la Clergerie poursuit ses études au sein de l'EM Lyon Business School. En 1996, il aide son frère, Laurent, à créer la société LDLC.com, spécialisée dans la vente en ligne de produits informatiques et high-tech. Après son service militaire en République tchèque et une expérience chez Arthur Andersen en audit informatique, il rejoint définitivement LDLC.com en tant que directeur financier en mars 2000. Depuis 2001, Olivier de la Clergerie est directeur général du groupe LDLC, en charge des aspects back-office de l'entreprise.

Votez pour Olivier de la Clergerie sur le site dédié.