Recherche
Se connecter
En ce moment En ce moment

Shuddle lance un service de covoiturage destiné aux enfants

Publié par le | Mis à jour le
Shuddle lance un service de covoiturage destiné aux enfants

Qu'il s'agisse de se rendre à l'école, à des activités extra-scolaire ou à des fêtes d'anniversaire, le transport des enfants peut parfois poser des difficultés aux parents. Une problématique à laquelle la start-up Shuddle veut remédier.

  • Imprimer

Bien des parents de jeunes enfants ont été confrontés au moins une fois, à un problème de transport de leur progéniture d'un point A à un point B. Cours de musique ou cours de danse, entrainement sportif, match de football, fête d'anniversaire... il n'est pas toujours facile d'accorder l'agenda professionnel des parents avec celui des enfants. C'est à cette problématique que s'attaque le service Shuddle depuis 2014, date de la création de la startup par Nick Allen.

Plus connu pour avoir été rebaptisé le "Uber pour enfants", le concept est né d'une précédente expérience professionnelle de son CEO. Il dirige alors la startup "Sidecar", concurrent direct mais moins puissant d'Uber. "Nous recevions des appels de nos chauffeurs : 'j'ai un enfant de 10 ans sur le siège arrière de mon véhicule'. Nos chauffeurs étaient mal à l'aise et je trouvais cela un peu étrange. Néanmoins, ce'est devenu un phénomène d'une ampleur que je n'avais pas anticipée".

Il décide alors de fonder Shuddle à San Francisco, une application mobile spécifiquement pensée pour répondre à ce besoin, resté jusqu'alors sans réponse concrète sur le marché. Depuis lors, selon le fondateur de l'entreprise, la base de clients de Shuddle n'a cessé de croitre de plusieurs milliers de clients à travers toute la baie de San Francisco. Il faut dire que tout est prévu pour rassurer les parents notamment en termes d'assurances mais pas que ; ils ont accès à la photo du chauffeur, à sa voiture, et peuvent par ailleurs suivre le trajet du véhicule jusqu'à son arrivée à destination.

Nick Allen, Shuddle

Seule ombre au tableau pour faire décoller réellement Shuddle, les tarifs, puisque le montant moyen d'une course, 15 à 16 dollars, réserverait le service à une clientèle dont les revenus seraient plutôt confortables. C'est la raison pour laquelle Shuddle vient de lancer un service de co-voiturage consistant à permettre aux parents d'embarquer plusieurs enfants dans un véhicule. L'objectif est simple : diviser par deux le montant moyen d'une course, et rendre ainsi le service accessible à un public plus large.

Pour lancer le service, Shuddle proposera la course à partir de 8 dollars par famille, peu importe le temps de transport ou la distance parcourue. Une fois la période de promotion passée, le système de co-voiturage restera moins cher que le service standard puisque les familles partageront le coût de la course. Les chauffeurs, eux, pourront gagner davantage, ils seront payés sur une base de 15 dollars par course et conserveront 75% du dépassement de cette somme.

Le fondateur de Shuddle ambitionne à l'avenir de déployer ce service à l'ensemble des États-Unis. Reste à savoir si, les parents américains seront aussi réceptifs à cette idée que la clientèle californienne.

Sources : Forbes.com, San Francisco Business Times

Chef de rubrique Commerce mobile pour E-Commerce Magazine et ecommercemag.fr. Applis, levées de fonds, nouvelles technologies, création de startups, moteurs [...]...

Voir la fiche

Sur le même sujet

8 applis pour booster votre productivité
Management
8 applis pour booster votre productivité

8 applis pour booster votre productivité

Par Stéphane Guillard

Si Slack est une plateforme collaborative aussi appréciée au travail, c'est notamment grâce aux applications qui s'y sont intégrées pour répondre [...]

Jean-Baptiste Rudelle de retour chez Criteo
Management
Jean-Baptiste Rudelle de retour chez Criteo

Jean-Baptiste Rudelle de retour chez Criteo

Par Dalila Bouaziz

Le conseil d'administration de Criteo vient d'annoncer le retour de l'ancien p-dg et cofondateur Jean-Baptiste Rudelle dans un communiqué.

Permettre le recrutement d’équipes par le crowdlending
Management
LOOK&FIN
Permettre le recrutement d’équipes par le crowdlending

Permettre le recrutement d’équipes par le crowdlending

Par LOOK&FIN via Marketme

En tant que société d’ecommerce, disposer des bons talents est nécessaire. Or pour financer le recrutement d’équipes, il est possible de passer [...]

La rédaction vous recommande