Recherche
Se connecter
En ce moment En ce moment

Infographie La loi Hamon, des impacts positifs pour les consommateurs et les e-commerçants

Publié par le

La loi portée par Benoît Hamon dite loi Consommation, cherche à mieux protéger le consommateur en créant un cadre plus contraignant pour les e-commerçants. 32% d'entre eux estiment que cette loi a eu un impact positif sur leur relation avec leurs clients.

  • Imprimer

Avant l'entrée en vigueur de la loi Hamon, le consommateur ne bénéficiait que de 7 jours pour exercer son droit de rétractation si le bien commandé ne lui convenait pas. Aujourd'hui, il a 14 jours pour se rétracter à compter de la réception de son produit. Redonner du pouvoir aux consommateurs est le principal objectif de la mise en place de la loi Hamon, tout en favorisant la concurrence dans divers secteurs de la vie quotidienne. Depuis 2014, cette loi a renforcé le degré d'informations à fournir au client. Les e-commerçants doivent notamment informer le consommateur sur leurs codes de conduite et les moyens de paiement acceptés. Deux ans après son entrée en vigueur, une étude réalisée par Webloyalty, spécialiste de la monétisation d'audience pour le e-commerce, met en lumière l'impact de cette loi sur les sites d'e-commerce.

Tout d'abord, le taux de conversion des sites de e-commerce n'en a pas pâti. En effet, 71% des e-marchands ont déclaré n'avoir constaté aucun effet négatif sur leur taux de conversion, 11% y ont même trouvé un impact positif. L'expérience utilisateur ne semble pas non plus avoir été impactée négativement. Près de 74% des acheteurs sont satisfaits des informations fournies par le vendeur en termes de produit, de paiement ou de livraison. Ainsi, 32% des vendeurs estiment que l'impact de la loi consommation a été positif. De plus, cette loi garantie la protection des consommateurs dans le cadre des ventes forcées. Les e-marchands n'ont plus la possibilité de pré-cocher des options supplémentaires payantes lors d'une commande en ligne, un moyen empêchant ainsi la facturation de produits et services non souhaités par le consommateur.

Enfin, les délais de livraison de rétractation et de remboursement ont été modifiés par la loi Hamon en faveur du consommateur qui bénéficie d'un temps plus long. 60% des e-marchands ne remarquent aucun impact négatif sur l'activité du service client. Quant aux impacts logistiques et de gestion des stocks, ils sont considérés comme nuls.

Méthodologie : Cette étude a été réalisée auprès de 35 responsables ou décideurs de sites de e-commerce entre le 8 juillet et le 14 septembre 2016, grâce à des interviews online ou en face à face.

Sur le même sujet

8 applis pour booster votre productivité
Management
8 applis pour booster votre productivité

8 applis pour booster votre productivité

Par Stéphane Guillard

Si Slack est une plateforme collaborative aussi appréciée au travail, c'est notamment grâce aux applications qui s'y sont intégrées pour répondre [...]

Jean-Baptiste Rudelle de retour chez Criteo
Management
Jean-Baptiste Rudelle de retour chez Criteo

Jean-Baptiste Rudelle de retour chez Criteo

Par Dalila Bouaziz

Le conseil d'administration de Criteo vient d'annoncer le retour de l'ancien p-dg et cofondateur Jean-Baptiste Rudelle dans un communiqué.

Permettre le recrutement d’équipes par le crowdlending
Management
LOOK&FIN
Permettre le recrutement d’équipes par le crowdlending

Permettre le recrutement d’équipes par le crowdlending

Par LOOK&FIN via Marketme

En tant que société d’ecommerce, disposer des bons talents est nécessaire. Or pour financer le recrutement d’équipes, il est possible de passer [...]

La rédaction vous recommande

Rôle et futur du Customer eXperience Officer
Rôle et futur du Customer eXperience Officer

Rôle et futur du Customer eXperience Officer

Par Diabolocom

Depuis quelques annees une nouvelle fonction emerge dans un nombre croissant dentreprises francaises celle de Chief eXperience Officer CXO [...]