Mon compte Devenir membre Newsletters

DossierLe visage de l'e-commerce français en 2020, selon Xerfi-Precepta

Publié le par

3- La plupart des sites ne seraient pas rentables

Xerfi s'interroge sur la rentabilité des sites et estime que la plupart ne le sont pas, d'après les comptes disponibles de son top 30.


D'après une enquêté réalisée au premier trimestre 2013 par CCM-Benchmark Webloyalty auprès de 65 sites marchands, près des deux tiers des e-commerçants affirment avoir une activité rentable. Il est dans les fait difficile de vérifier un tel chiffre dans la mesure où de nombreuses sociétés ne déposent pas (ou plus) leurs comptes. En outre, certains opérateurs internationaux déclarent des chiffres qui ne sont pas représentatifs de l'activité de leur plateforme en France.

Il semblerait toutefois que l'activité déstockage via des ventes événementielles soit rentable (tout du moins pour les deux principaux acteurs, Vente-privee.com et son challenger Showroomprive.com). Autre acteur largement rentable, le site de petites annonces Leboncoin.fr.

Selon l'étude Xerfi, aucune tendance ne se dégage. Les sociétés rentables (et inversement non rentables) peuvent aussi bien être des pure players, des click & mortar ou des véadistes traditionnels ; elles peuvent aussi bien gérer des sites dotés ou non d'une market places.



Leslie Vartabedian ou l'amour des souliers

[Focus] L'e-commerce en Espagne à la loupe