Mon compte Devenir membre Newsletters

L'e-pub en croissance de 3% au 1er semestre 2014

Publié le par

Présenté par le SRI, réalisé par PwC en partenariat avec Udecam, le 12e observatoire de l'e-pub s'est tenu le 8 juillet à Paris. Le marché de la publicité digitale est en hausse de 3% sur le premier semestre 2014.

L'e-pub en croissance de 3% au 1er semestre 2014

Pour le premier semestre 2014, le marché de l'e-pub représente 1,44 milliards d'euros. Stimulé par l'usage des smartphones et des tablettes, l'e-commerce apparaît comme la deuxième tendance porteuse pour la publicité digitale, le secteur affichant 11% de croissance sur le premier trimestre 2014 (par rapport au premier trimestre 2013). Le grand enjeu de l'année 2014 : toujours plus de simplification. Arthur Millet du PwC explique "Le média digital est toujours très complexe pour les annonceurs, il faut réunir a simplicité à la lisibilité et à l'efficacité."

Parmi les cinq tendances porteuses pour la publicité digitale figure en première position l'Internet sur mobile (+7pts en un an) et en troisième, le développement du multi-tasking qui englobe un tiers des audiences TV lors de la Coupe du Monde 2014. On note également un élargissement des audiences sur les réseaux sociaux (38% des français utilisent un réseau social en 2014) et une croissance de la vidéo sur multi-écrans notamment.

Seul média en croissance, le digital représente 24% des investissements médias en France, "et pourrait bien dépasser le print au cours de l'année", indique Matthieu Aubusson (PwC). Enfin au second semestre 2014, la part du display devrait croître dans un marché attendu encore en baisse."Un média qui accélère vraiment, et qui entre dans une vraie maturité" assure Bertrand Beaudichon, président de l'UDECAM.

La vidéo tire la croissance du display vers le haut

Au 1er semestre 2014, le display concentre 394 millions d'euros d'investissements publicitaires. Avec 91 millions d'euros nets investis, le format vidéo confirme son succès et représente aujourd'hui 23% du display.

Le Search (liens sponsorisés) poursuit quant à lui sa croissance (+5%) et consolide sa place de numéro 1 dans le mix digital. Il représente un chiffre d'affaires de 867 millions d'euros nets sur le premier semestre 2014, soit 58% du marché de la publicité online en France.

Enfin les" autres leviers " souffrent des changements opérés sur leurs marchés. Ainsi, l'affiliation affiche une décroissance à -9% et atteint un montant total de 106 millions d'euros nets alors que les comparateurs (total de 64 millions d'euros nets) et l'emailing (total de 51 millions d'euros nets) baissent respectivement de 5% sur le premier semestre.


Le mobile séduit de plus en plus

La croissance de l'e-pub est également portée - en partie du moins - par les dépenses publicitaires sur mobile, en hausse de 61% au premier semestre 2014. Une tendance qui s'explique notamment par la progression des audiences sur ce device. Bien que sous-investi par rapport au Royaume-Uni (25% au deuxième semestre 2013), la part du mobile dans les dépenses display en France (14% au premier semestre 2014) se développe. Grâce à la levée progressive des freins, l'audience est toujours en forte hausse, et le Very Local par exemple monte en puissance.

Cependant, il y a eu une forte prise de conscience des annonceurs : le mobile sort du e-commerce pour se rapprocher du commerce traditionnel.

D'après Bertrand Beaudichon, pour que le marché se développe, il faut pouvoir atteindre une certaine clarté sur les chiffres, afin de couvrir tous les acteurs de la publicité digitale. Que doivent retenir les e-commerçants des chiffres du premier semestre 2014? "Ils doivent miser tous leurs moyens sur le mobile." ajoute-t-il.

Observatoire réalisé par PwC en partenariat avec Udecam pour le SRI, à partir d'entretiens menés auprès de 40 acteurs de la publicité digitale.