E-Commerce : 12,3 milliards d'euros au 3e trimestre 2013

Publié le par

Selon la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), l'e-commerce a généré 12,3 milliards d'euros au troisième trimestre de l'année 2013, soit une progression de 14 %.

E-Commerce : 12,3 milliards d'euros au 3e trimestre 2013

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a dévoilé les chiffres du e-commerce français, pour le troisième trimestre de l'année 2013. Le secteur signe une nouvelle période de croissance, avec un chiffre d'affaires de 12,3 milliards d'euros en hausse de 14%. Sur les trois premiers trimestre de l'année, les e-marchands ont réalisé pour 36,6 milliards d'euros de ventes par Internet.

"Selon nos estimations, le marché global du e-commerce en 2013 devrait passer le cap symbolique des 50 milliards d'euros, pour s'établir à 51,5 milliards d'euros", note Marc Lolivier, délégué général de la Fevad. Une performance qui devrait notamment être portée par la période de Noël, clé pour de nombreux e-marchands, pendant laquelle les ventes en ligne pourraient dégager jusqu'à 10,3 milliards d'euros (environ 20% du montant total de l'année).

Toujours sur le troisième trimestre de l'année, le nombre de e-acheteurs atteint 32,7 millions, soit 863 000 de plus qu'il y a un an. Cette proportion équivaut à 76% du nombre total d'internautes en France. "Cela démontre bien une progression soutenue en France du nombre de cyberacheteurs", souligne Marc Lolivier.

Marc Lolivier, Fevad

Le montant moyen de la transaction, de 87 euros, reste stable. Le dynamisme du secteur se traduit aussi dans le nombre de créations de site, en progression de 18% sur un an, soit 131 900 portails en ligne marchands sur le web français.

Les marchés les plus avancés du e-commerce restent le textile, avec une croissance de 12%, et celui des produits techniques (high-tech et électroménager), en hausse de 4%.

Signe de l'évolution du secteur, les places de marché gagnent encore du terrain, puisque selon l'indice iPM de la Fevad, le volume des ventes réalisés via les market places augmente encore, de 60%, pour représenter désormais 16% du CA total des sites participant à l'indice iPM.

Autre indicateur fort, les ventes réalisées via le commerce mobile (tablettes tactiles et smartphones de l'indice iCM de la Fevad) ont crû de 98% au troisième trimestre 2013, et représenteraient 11% des ventes totales des e-marchands faisant partie de l'indice iCM.

Le marché du jeu vidéo se dématérialise

La sharing economy, plébiscitée par les internautes