Mon compte Devenir membre Newsletters

E-pub : un premier semestre sous le signe de la croissance

Publié le par

La 4e édition de l'Observatoire de l'e-pub réalisée par le SRI et Capgemini Consulting, révèle que l'ensemble des canaux de communication on line a progressé au premier semestre 2010.

8% de progression au premier semestre 2010, soit 1,14 milliard d’euros de chiffre d’affaires. Le marché de la communication on line retrouve des couleurs selon le Syndicat des régies internet (SRI) et Capgemini Consulting. Cette croissance touche l'ensemble des canaux de communication, avec en première position, le "search" (liens sponsorisés) qui représente ainsi 430 millions d'euros de chiffre d’affaires (+8% par rapport au premier semestre 2009). Ce canal profite encore de l'évolution des usages internet mais les secteurs tels que la finance-crédit, le tourisme, le dating et l’immobilier, plus matures, commencent à atteindre un plafond dans leurs investissements.

En deuxième position, le display (publicité graphique), enregistre une croissance de 8% pour un chiffre d’affaires de 260 millions d'euros. Il est dynamisé par un retour des annonceurs sur des problématiques de branding, ainsi que par l’arrivée de nouvelles marques sur les paris sportifs. Deux segments de marché en profitent particulièrement: les opérations spéciales (+18%), et la publicité vidéo qui, sur les six premiers mois 2010, a déjà généré un chiffre d’affaires supérieur à celui de l’année 2009.

Les annuaires-services locaux représentent, pour leur part, 237 millions d'euros de chiffre d’affaires (+3% par rapport à 2009). Cette augmentation est liée au mode de vente spécifique (vente en décalé). L’effet “mode de vente” est toutefois compensé en partie par le bon accueil des nouveaux produits qu'offre ce canal (ex: pack visibilité Internet).

L’affiliation n'est pas en reste puisque sa progression a été de 14%, soit 91 millions d'euros de chiffre d’affaires. Une tendance qui s'explique par la montée en puissance des acteurs de l'e-commerce (+30% au premier trimestre 2010 selon la Fevad), et par le maintien d’investissements réguliers de certains secteurs tels que les transports, les services et les télécoms.

Autres bénéficiaires de la croissance de l'e-commerce: les comparateurs de prix. La publicité y a progressé de 15%, soit 57 millions d'euros de chiffre d’affaires. Cependant le segment du voyage-tourisme a été impacté par des phénomènes conjoncturels tels que le volcan islandais ou la baisse de l’euro.

L’e-mailing a également renoué avec la croissance. Après avoir chuté de 20% en 2009, il a cru de 5% au premier semestre de cette année (soit 52 millions d'euros de chiffre d’affaires). L’usage de ce canal, à des fins de prospection et d’acquisition de clients, se concentre sur des bases plus ciblées et qualifiées, devenant ainsi un canal de fidélisation/CRM (gestion de la relation clients). Enfin, le mobile maintient sa dynamique. C'est même le canal de communication qui a le plus progressé au premier semestre (+30%), mais dont la part reste la plus faible (13 millions d'euros de chiffre d’affaires).

Selon les prévisions du SRI, le marché français de la communication publicitaire on line devrait continuer de croître au second semestre. Si le contexte macro-économique reste stable, les experts tablent ainsi sur une hausse de 7 à 8% en fin d'année 2010.