Mon compte Devenir membre Newsletters

Les Français, troisièmes plus gros e-shoppers européens

Publié le par

Une étude publiée par RetailMeNot en collaboration avec Centre for Retail Research (CRR) révèle le podium de l'e-commerce en Europe. En première position, le Royaume-Uni, suivi de l'Allemagne, puis de la France, avec une dépense moyenne par cyberacheteur estimée en 2014 à 908 euros.

Les Français, troisièmes plus gros e-shoppers européens

Les cyberacheteurs français remportent la médaille de bronze du e-commerce européen. En effet, une étude RetailMeNot menée en collaboration avec le Centre for Retail Research de Nottingham estime qu'en 2014, les consommateurs français dépenseront 908 euros dans des achats sur Internet.

En première position de ce classement se trouvent les Anglais (1267 euros), suivis des Allemands (1131 euros). En quatrième position figurent les Hollandais (725 euros), suivis des Suédois (637 euros), viennent ensuite l'Espagne, l'Italie et la Pologne.

Selon l'étude, qui ne tient pas compte des ventes en ligne dans les catégories billets, vacances, assurances, services financiers, voitures, et restauration, l'e-commerce européen est très dynamique.

Sa croissance est plus rapide qu'aux Etats-Unis mais les dépenses en ligne restent globalement inférieures. Si le nombre total de cyberconsommateurs est similaire sur les 8 marchés clés étudiés en Europe (175,2 millions) et les Etats-Unis (171,2 millions), le poids du marché américain est aujourd'hui 49% plus élevé : 196 milliards d'euros aux Etats-Unis en 2013 contre 132 milliards d'euros en Europe. Ce différentiel s'explique notamment par une part de la population adhèrant à l'achat en ligne plus importante aux Etats-Unis qu'en Europe : 55% contre 46% en Europe.

Cependant, la croissance des ventes est aujourd'hui plus élevée sur quasiment tous les marchés européens. En 2013, le e-commerce américain a connu une croissance de +13%, contre +21% sur la moyenne européenne Europe.

Le retail physique loin devant le digital

La part du e-commerce dans la vente de détail est encore très minoritaire. En 2013, il n'a représenté que 6,0% en France, et devrait atteindre 6,9% en 2014 selon les estimations du CCR. Là aussi le marché le plus mature en Europe est le Royaume-Uni (12,1% en 2013, et 13,5% pour les prévisions 2014). Les britanniques sont même en avance par rapport aux Etats-Unis où l'e-commerce n'a pesé que 10,6% de la vente au détail en 2013.