Les femmes de plus de 60 ans adeptes de l'e-commerce

Publié le par

La dernière vague de l'Observatoire eBay-Terrafemina a passé au crible les habitudes de consommation des e-shoppeuses âgées de plus de 60 ans. Aguerries du Web, ce sont des clientes au pouvoir d'achat niveau d'exigence élevés.

Les femmes de plus de 60 ans adeptes de l'e-commerce

Dans le cadre de sa dernière étude menée par l'institut CSA, l'Observatoire eBay-Terrafemina s'est intéressé à la consommation on line des femmes de plus de 60 ans. Cette catégorie de silver-surfers qu'il convient pour un e-commerçant de considérer, passent désormais 4h par semaine sur Internet. Soit quasiment autant de temps que les femmes plus jeunes (5h par semaine).

65% des femmes soixantenaires sont connectées à l'Internet, et près de la moitié d'entre elles achètent au moins une fois par mois sur un site marchand. Une manière d'acheter qui leur convient principalement pour quatre raisons : la praticité, le gain de temps, la variété des produits mais aussi les prix, plus attractifs. Leur panier moyen est par ailleurs élevée, puisqu'il atteindrait 140 euros. Et sur une année entière, elles dépenseraient en moyenne 446 euros.

Les produits qu'elles plébiscitent en premier lieu sont les vêtements et accessoires de mode (57%), mais aussi les billets d'avion, de train, les séjours (55%), les produits culturels et de loisirs (52%). Là où elles se différencient de leurs homologues plus jeunes, c'est au sujet de la revente d'articles. En effet, seules 52% d'entre elles ont déjà utilisé le web pour revendre un produit, contre 75% des femmes en général.

Ces cyberconsommatrices aguerries jonglent désormais facilement entre le online et le offline : seules 8% pensent qu'acheter en ligne est compliqué, mais elles affectionnent cependant toujours autant l'achat en magasin, celui-ci étant privilégié dès qu'une procédure de finalisation d'achat leur semble trop complexe. Cette génération semble donc encore peu encline à confondre réel et virtuel. Enfin, le commerce mobile reste peu utilisé par les retraitées, qui ne font que 3% de leurs achats en ligne via un smartphone, contre 9% pour la moyenne des françaises, et 4% via une tablette, contre 7% pour les femmes en général.