Mon compte Devenir membre Newsletters

E-Commerce : 12,1 milliards d'euros au 1er trimestre 2013

Publié le par

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a présenté les chiffres de l'e-commerce pour le premier trimestre de l'année 2013. Les ventes ont progressé de 14 % au cours de cette période, soit 12,1 milliards d'euros.

E-Commerce : 12,1 milliards d'euros au 1er trimestre 2013

Le premier trimestre de l'année 2013, marque de nouveau une période de croissance pour l'e-commerce français. Selon le bilan réalisé par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), les ventes en ligne ont progressé de 14%, générant ainsi 12,1 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

D'une manière générale, cette situation s'inscrit dans un contexte économique particulièrement dégradé, a précisé la Fevad, accompagné d'un fort recul de la consommation et d'une baisse historique du pouvoir d'achat des ménages selon les chiffres publiés par l'Insee mercredi 15 mai.

Pour autant, le nombre de cyberacheteurs français a continué d'augmenter, de 5%, soit plus de 32,6 millions d'e-acheteurs. Cette hausse est particulièrement marquée chez les seniors de plus de 65 ans (+27%).

Au cours des douze derniers mois, 19 000 sites de e-commerce ont vu le jour, portant ainsi à 120 000 le nombre d'e-marchands actifs en France.

Un panier moyen historiquement bas

Du côté du panier moyen, la tendance à la baisse se confirme, puisque celui-ci est désormais estimé à 85 euros, soit -4%, et aussi le montant le plus bas jamais enregistré par la Fevad. Ainsi, sur deux ans, le montant moyen des commandes a chuté de près de 8%.

Fort heureusement, cette chute baisse est compensée par une fréquence d'achat en hausse, puisqu'un cyberacheteur réalise en moyenne 5,5 achats par trimestre. Cela représente un total moyen de 467 euros, contre 427 euros un an plus tôt.

L'habillement recule de 7%

Une fois n'est pas coutume, le secteur de l'habillement est en baisse de 7% par rapport au 1er trimestre 2012. Les ventes de produits techniques en revanche, sont en croissance de 2% sur un an.

De son côté, le secteur du e-tourisme maintient le même rythme de croissance qu'au trimestre précédent, avec une progression de 4%.