Mon compte Devenir membre Newsletters

E-commerce : 8,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires au premier trimestre 2011

Publié le par

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a publié les résultats de son étude portant sur l'évolution du secteur, au premier trimestre 2011.

S’il était une note musicale sur la partition de l’économie numérique, l’e-commerce serait assurément joué crescendo. Loin d’avoir atteint son apogée, il progresse à un rythme soutenu, comme le démontre l’étude publiée par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad).

Sur le premier trimestre de l’année 2011, les ventes du secteur se sont encore accrues, de 20 %, générant un chiffre d’affaires de 8,8 milliards d’euros. « Si l’activité suit cette tendance tout au long de l’année, le chiffre d’affaires global devrait atteindre près de 37 milliards d’euros en 2011 », estime Marc Lolivier, délégué général de la Fevad. Et plus de 45 milliards d’euros en 2012, si tout va bien. Car le e-commerce est sous le coup d’un projet de directive européenne, dont certaines mesures pourraient bien mettre des bâtons dans les roues des cybermarchands, comme l’a rappelé le président de la Fevad, François Momboisse : « Contraindre les e-commerçants à livrer partout en Europe, ou les obliger à prendre en charge les frais de retours pour les produits dont la valeur dépasse 40 euros, est tout simplement aberrant ».

Pour l’heure, rien n’est encore joué, et la baisse de la croissance du secteur n’est pas d’actualité. Bien au contraire. Les ventes en ligne de produits grand public (B t o C) ont augmenté de 10 %, tiré par le marché de l’habillement, tandis que les produits techniques connaissent une hausse de 7 %. L’e-tourisme, performeur indiscuté du secteur, connaît pour sa part un ralentissement de sa croissance (+ 12 % au premier trimestre contre 23 % un an plus tôt), en raison notamment des événements du Printemps Arabe.

Quant aux sites B to B, portés par la hausse des investissements des entreprises, ont accru leurs ventes de 8 %. Par ailleurs, plus généralement, le nombre de sites marchands a encore augmenté. La Fevad en a ainsi dénombré pas moins de 85 300, soit 18 500 sites de plus en un an. Une nouvelle qui ravira les cyberacheteurs avides de choix, eux aussi, toujours plus nombreux. Selon le baromètre Médiamétrie, ils seraient ainsi 28 millions en France au premier trimestre 2011, soit trois millions de plus qu’en 2010 à la même période. Seul hic, ils ne dépensent pas plus, et leur panier moyen, de 92 euros, n’a pas bougé par rapport à 2010.