Mon compte Devenir membre Newsletters

[EDITO] Rétrospective :(Déjà) 25 ans d'aventure d'Internet et du e-commerce

Publié le par

Les internautes du monde entier peuvent partager leurs messages d'anniversaire #web25 pour célébrer le jour où Tim Berners-Lee a inventé le World Wide Web il y a 25 ans, le 12 mars 1989. Retrospective.

[EDITO] Rétrospective :(Déjà) 25 ans d'aventure d'Internet et du e-commerce

Tim Berners-Lee, inventeur du World Wide Web

Le 12 mars 2014, Tim Berners-Lee portait sur les fonts baptismaux le World Wide Web, qui allait changer le monde. Pour fêter cet événement, les internautes sont invités à partager un message avec le hashtag #web25.

Certains messages sélectionnés seront également publiés sur une carte d'anniversaire virtuelle à paraître sur le site officiel commémoratif webat25.org. Tim Berners-Lee et deux organisations proches de lui - la Fondation World Wide Web et le Consortium World Wide Web - demanderont également aux internautes de s'engager pour protéger et développer le Web ouvert en 2014. Ainsi le W3C rassemblera des experts au cours d'un colloque de haut niveau consacré au futur du Web organisé en octobre (w3.org/20).

Belle occasion que cette date anniversaire pour revenir sur l'histoire du Net et de ses nouveaux modèles qui ont révolutionné l'économie traditionnelle. En s'appuyant sur une logique centrée sur les effets vertueux du réseau, Internet depuis 25 ans a en effet bousculé l'ordre établi.

Certains n'ont d'ailleurs pas hésité à comparer la révolution des NTIC (nouvelles technologies de l'information et de la communication) à celle des chemins de fer au regard des changements opérés. Petit flash back à l'époque où naît le web.

Les premiers serveurs informatiques

L'informatique grand public démarre tout juste alors qu'en 1976, Steve Wozniak conçoit l'Apple I, symbole de l'ordinateur personnel, et vend, avec Steve Jobs, 200 exemplaires de ce modèle! Une victoire de taille pour l'époque. Quelques années plus tard, en 1981, ce sera au tour d'IBM de lancer son PC (Personnal Computer). La suite, nous la connaissons. Les ordinateurs grand public se généralisent, un phénomène dopé à la fin des années 90 par l'ascension du World Wide Web. C'était hier. Et pourtant, en l'espace de25 ans, bien des choses ont changé. Fluidité de la communication d'un genre nouveau entre les gens d'abord, entre les consommateurs et les marques ensuite, mais aussi changement sociétaux et générationnels.

Virtuel mais bien réel

En 25 ans à peine, donc, Internet a dessiné un nouveau monde régi par ses propres codes, ses propres règles. A commencer par un nouveau modèle économique. L'information circule vitesse grand V, la logistique et les circuits d'information vivent de profonds bouleversements. Pour le grand public aussi, Internet offre de multiples promesses. En ligne, la monétisation de l'audience prenant le dessus, la gratuité s'impose vite comme l'un des fondamentaux du modèle Internet. " Les médias de masse qui s'appuient sur les blogs, le téléphone gratuit de type Skype, les wikis, le podcasting, les journaux citoyens, s'appuient sur un modèle économique qui n'est plus celui de la gestion de la rareté mais de la gestion de l'abondance informationnelle, typique de la société d'information par rapport à celle de l'énergie. Ces nouveaux modèles se fondent sur l'équation suivante : flux plus buzz = bizz (business !) ", explique Joël de Rosnay, auteur de " la Révolte du pronétariat ". L'équation est parlante, illustrant le basculement progressif induit par les médias de masse...dont l'e-commerce est une émanation.

Les illusions perdues & la résurrection

Et pourtant, malgré ce champ des possibles, la Net économie, peut-être victime de son arrogance, connaît à partir de mars 2000 les moments les plus noirs de son existence. L'asymptote des valeurs de l'Internet, selon AT Kearney, est alors atteinte... Le modèle inflationniste, les spéculations boursières, la survalorisation des projets provoquent l'éclatement de la bulle Internet. Résultat ? Un déficit de confiance et l'opprobre jeté sur cette nouvelle économie. La déroute entraîne le plongeon et le dépôt de bilan de nombreuses entreprises du Net qui " dévissent ". Pourtant, le monde est déjà entré dans l'ère de la dématérialisation et des services en ligne, et bien que malmené, l'Internet, autour de ses acteurs emblématiques, continue d'innover.

Richesse et créativité, lancements de nouveaux concepts, foisonnent. Alors que le lancement du premier programme d'affiliation sous la houlette d'Amazon est daté de 1996, l'expansion de ce nouveau métier, basé sur la capacité des sites à se rémunérer, par recommandation, se poursuit malgré la crise. Et avec succès. Autre modèle ayant fait son apparition sur Internet à la fin des années 90, le commerce entre particuliers (C to C) commence à obtenir, aux Etats-Unis, des résultats de plus en plus retentissants. Le consommateur s'approprie le réseau, le canal, le média...Parallèlement, l'économie " tous azimuts " des start-up des débuts laisse la place à un vivier d'entreprises assainies qui consolident leurs modèles et bâtissent avec l'avantage des pionniers, des succès durables, dans l'e-commerce particulièrement.

Au sein de ce panorama, les moteurs de recherche, emmenés par Google, n'en finissent pas de prendre leur envol. " Sans l'éclatement de la bulle, Google aurait peut être adopté l'approche plus traditionnelle de la publicité sur Internet ", explique John Battelle, dans l'ouvrage " La révolution Google " (Editions Eyrolles). Ironie de la conjoncture, le modèle Google séparant les résultats naturels, des mots clés payants (peu cher) aurait émergé dans un climat de crise pour ensuite devenir la référence...

Nouveaux modèles dans l'e-commerce

Avec la démocratisation d'Internet et avec l'augmentation rapide du nombre d'internautes, de nouveaux concepts marchands voient le jour. Déjà utilisé empiriquement mais jamais modélisé, le concept de la Long Tail, détaillé par Chris Anderson (Wired Magazine) fait de nombreux émules dans la communauté des entrepreneurs du Net. Internet permet de faire une multitude de transactions sur des besoins ultra ciblés, en touchant une audience très large...Autre innovation liée à l'interactivité native du média, des sites émergent donnant toujours plus de pouvoir et de liberté d'action à l'internaute. Le " Web2.0 ", ancré dans l'esprit même du réseau, arrive en force ! Popularisé par Tim O'Reilly dans un texte fondateur, cette nouvelle génération trouve de nombreuses déclinaisons. My Space, Flickr, YouTube, Wikipédia ..., autant de sites lancés dans l'esprit collaboratif d'Internet qui, aujourd'hui, ont fait la preuve de leur solidité...Le modèle des ventes privées est inventé par le site éponyme qui devient le succès international français que l'on connaît (Plus d'1 milliard de chiffre d'affaires en 2011). Et de nouvelles révolutions se succèdent. Parmi elles, l'ascension du mobile dans l'e-commerce. D'ici 2015, les Américains devraient utiliser davantage les terminaux mobiles que les appareils fixes pour surfer sur Internet, assure le cabinet de recherche prospective International Data Corporation. Quant à la montée, encore confidentielle du social commerce, Facebook -en seulement huit années d'existence- a réalisé la prouesse d'atteindre 1 milliard d'utilisateurs. Un cap emblématique franchi le 4 octobre 2012.

Le multicanal, prochaine rupture

En 25 ans seulement, l'e-commerce basé sur des rapports de confiance est donc entré dans les moeurs et la multiplication des canaux de vente s'accélère. Des terminaux mobiles, en passant par les tablettes jusqu'à la révolution annoncée des télévisions connectées, il faut s'attendre à une croissance soutenue du chiffre d'affaires réalisé en ligne à l'avenir. Désormais plus mature, le secteur du e-commerce continue d'innover, de se réinventer, dans un seul et même but : répondre aux attentes des consommateurs et à leurs évolutions...Et cela marche. Entre 2002 et 2014, le nombre de sites marchands actifs est passé de 20 700 à 138 000 en France. Et le chiffre d'affaires généré par le secteur de 2.2 milliards à 51 milliards d'euros sur la même période. A n'en pas douter, l'e-commerce et maintenant plus largement le commerce connecté est un monde en mouvement qui n'a pas fini de nous surprendre.

La conquête du web en quelques dates

1989 : Naissance du modèle World WideWeb inventé par Tim Berners-Lee

1992 : Le secteur commercial et media arrive sur Internet

1996 : Lancement du premier programme d'affiliation par Amazon

1997 : Larry Page et Sergey Brin annonce, dans une publication scientifique, la naissance de Google à la communauté scientifique. Le marché de la recherche sur Internet prend son envol dans le sillage du premier moteur AltaVista lancé par Louis Monnier.

Printemps 2000 : L'e-crash bousier jette l'opprobre sur la Net économie

2003 : My Space fondé par Tom Anderson et Chris DeWolfe est lancé et devient rapidement un phénomène. Le site ouvre en France en 2006

Octobre 2004 : Chris Anderson, rédacteur en chef de Wired Magazine publie un article retentissant sur le modèle de la " long tail " ou " longue queue "2005 : Le web est mort, vive le web 2.0. Le terme Web 2.0 est popularisé par Tim O'Reilly

2009: En période de crise, les modèles à contre courant percent et rentrent dans les moeurs comme le C to C

2012 : Montée en puissance du m-commerce et de l'omnicanal, nouvelles révolutions du retail

2013 :La France compte plus de 130 000 sites marchands actifs.

2014: Internet fête ses 25 ans

Mot clés : E-commerce | Internet

Par Martine Fuxa, rédactrice en chef d'E-commerce Magazine