Mon compte Devenir membre Newsletters

Forrester Research doute de l'intérêt du f-commerce

Publié le par

Forrester Research juge sévèrement l'échec ces derniers mois des f-boutiques de Gamestop, Gap, J.C. Penney et Nordstrom.

 "Il y a eu une attente forte : voir Facebook se transformer en une nouvelle destination, un magasin, un endroit où les gens pourraient acheter. Mais c'était comme essayer de vendre des choses aux gens alors qu'ils fréquentent un bar avec leurs amis." Ce constat d'échec est à mettre au crédit de Sucharita Mulpuru, analyste de Forrester Research, interrogée par Bloomberg. Cette spécialiste de l'e-commerce s'appuie sur la fermeture consécutive, ces derniers mois, de plusieurs f-boutiques, qui n'auront pas réussi à séduire les 845 millions de membres du réseau social : Gamestop, Gap, J.C. Penney ou encore Nordstrom.

L'an dernier, le marchand de jeux vidéo Gamestop, pourtant entouré de plus de 3,5 millions de fans, a dû fermer sa f-boutique six mois après son lancement. Gap qui revendiquait 5,6 millions d'amis en cumulé sur sa page et celles de Banana Republic et Old Navy a également mis un terme à son aventure marchande sur Facebook peu de temps après son démarrage.

Interrogé dans le cadre notre enquête sur le social commerce publiée en décembre dernier, Patrick Robin avait affirmé que les personnes doutant du potentiel marchand de Facebook étaient "en retard de cinq ans ou en décalage avec la réalité" :  "Les f-boutiques ne sont pas une simple caisse enregistreuse de plus. Elles constituent une partie incontournable du social shopping, car elles permettent d'animer la communauté de fans d'un site marchand et donc de générer du trafic vers celui-ci", avait expliqué le fondateur et p-dg de 24h00.