Mon compte Devenir membre Newsletters

MWC 2014 : À quoi ressemblera le mobile en 2024 ?

Publié le par

Le mobile de demain est-il un nécessairement un smartphone? Des éléments d'analyse de l'anthropologue australienne Geneviève Bell dessinent un tout autre avenir pour le device star du Mobile World Congress.

MWC 2014 : À quoi ressemblera le mobile en 2024 ?

Qu'en sera-t-il du mobile en 2024 ? Une question délicate, qui se pose néanmoins, au regard de la volonté des fabricants d'anticiper les futurs développements autour de ce device. Pour le Docteur en anthropologie Geneviève Bell, le mobile de demain sera "wearable", c'est à dire qu'il s'inscrira probablement dans un environnement composé d'une multitude d'objets connectés au Web, et littéralement "portables" par leurs utilisateurs, au même titre que des bijoux ou des vêtements.

Selon Geneviève Bell, la question n'est pas de savoir à quoi ressemblera le mobile en 2024, mais plutôt : "pourquoi devrions-nous porter tous ces accessoires connectés qui composent la révolution du 'wearable' ". Toujours selon elle, afin d'anticiper l'avenir, il convient de se tourner vers le passé, et d'identifier trois technologies qui ont révolutionné les usages en leur temps.

La première remonte au 13e siècle et vient d'Italie, il s'agit des lunettes. Leur caractéristique-clé? "Elles 'réparent' - fix- une défaillance physique de l'être humain à savoir sa vision". Viennent ensuite les montres. "Elles ont complètement changé le rapport de l'homme au temps et ont traduit dans le même temps des notions comme le statut, l'attitude, le style". Enfin, les armures (militaires). Personnalisables, composées d'une multitude pièces, elles ont apporté la protection à leurs soldats, l'identité, et même dans une certaine mesure, traduisaient le pouvoir de son propriétaire.

Plus concrètement l'appareil mobile de demain devra répondre à plusieurs grandes règles. Les fonctionnalités qu'il proposera devront être utiles, sécurisantes, et présenter un intérêt clair et mesurable pour son utilisateur. Concernant son design, il devra être facile à utiliser, "fashion", et avoir une portée symbolique forte. Enfin, Il devra être connecté aux individus, mais aussi au temps, aux lieux et faire sens.

Voilà des pistes à explorer afin de développer des devices pas uniquement beaux, mais surtout utiles. "La seule limite est notre imagination, or, la fiction a déjà posé les bases des plus grandes attentes humaines en matière de technologie. Et tout le monde désormais a grandi avec la télévision, les films ou même les bandes dessinées".

L'anneau "Fin" (wearable), une bague connectée de commande gestuelle :