Mon compte Devenir membre Newsletters

Les " Fintech " accélèrent leur expansion

Publié le par

Les start-up de la finance rebattent les cartes du secteur aux Etats-Unis et en Asie où elles connaissent une croissance fulgurante. L'Europe continentale reste à la traîne malgré quelques réussites. A noter aussi la montée en puissance des fintech "enablers".

Les ' Fintech ' accélèrent leur expansion

Le financement des Fintech a été multiplié par sept au cours des trois dernières années, estimé à 20 milliards de dollars en 2015, avec une progression de 66 % par rapport à 2014. Mais cette manne irrigue principalement les start-up américaines, chinoises et britanniques. Ainsi, le rapport international 2015 qui classe les 100 Fintech les plus innovantes publié par KPMG et H2 Ventures, recense 40 Fintech aux États-Unis, 22 en Asie Pacifique 20 en Europe, Moyen-Orient, Afrique (hors Royaume-Uni) et 18 pour le seul Royaume-Uni qui confirme encore une fois sa place de capitale européenne de la finance.

La Chine prend cette année la tête du classement, preuve de l'accélération du soutien de la Fintech du géant asiatique qui compte 7 représentants dans le top 100, contre une seule en 2014.

Encore peu présente parmi les leaders de la Fintech, la France se distingue néanmoins en 2015 : le classement accueille cette année dans la catégorie des Fintech les plus innovantes, SlimPay, qui propose un moyen rapide et sécurisé pour payer ses abonnements et ses achats fréquents en ligne.

Moins de modèles " disruptifs "

De plus en plus de services liés aux paiements, devises et transactions, tels que le crowdfunding, émergent dans le classement, avec 25 % des Fintech représentées. Les services liés à l'assurance se développent également, avec 7 Fintech présentes cette année dans le classement (aucune en 2014). En outre, le classement fait apparaître un basculement des technologies dites " disruptives ", qui révolutionnent intégralement des business models établis, vers les technologies dites " enablers " qui sont davantage dans l'accompagnement de la mutation digitale des fonctions financières : 25 Fintech " enablers " sont présentes dans le classement 2015, contre 7 en 2014. Un basculement qui doit soulager les banquiers inquiets de se faire " ubériser ".