Mon compte Devenir membre Newsletters

[MWC2016] Mark Zuckerberg confirme ses ambitions du tout Internet

Publié le par

Attendu comme le messie lors de la grand-messe du Mobile World Congress, qui se tient à Barcelone du 22 au 25 février 2016, le fondateur de Facebook a rappelé son credo: connecter l'ensemble de l'humanité à Internet.

[MWC2016] Mark Zuckerberg confirme ses ambitions du tout Internet

"Quatre milliards de personnes dans le monde n'ont pas accès à Internet. L'ambition de Facebook est d'aider à connecter chacune d'entre elles", a martelé Mark Zuckerberg, lors de son intervention au Mobile World Congress, le 22 février. Le fondateur de Facebook a ainsi rappelé les différents programmes mis en oeuvre pour étendre la connectivité sur l'ensemble de la planète, à l'instar du controversé "Free Basics"(1), qui aide les individus à accéder à des services via leurs mobiles sur des marchés où l'accès à Internet n'est pas abordable.

Cette offre, qui s'inscrit dans le cadre du programme Internet.org, lancée en 2013 au Mobile World Congress, a permis de toucher 19 millions de personnes dans 38 pays. "Je ne vois pas d'autres projets ayant un tel impact", a estimé le fondateur de Facebook. Humaniste? Mark Zuckerberg n'en oublie pas pour autant le business: plus il y a de personnes connectées à Internet, plus il y a d'utilisateurs de Facebook.

Dans cette optique de totale connectivité, Mark Zuckerberg a mis en perspective la 5G et émit quelques réserves, craignant "une nouvelle fracture dans le monde". "Vouloir aller plus vite, c'est bien, a-t-il revendiqué. Mais cela ne doit pas vouloir dire oublier les personnes qui n'ont pas accès à Internet. Il faut travailler en même temps la rapidité et l'accès à tous", a-t-il demandé aux opérateurs télécom.

Cap sur le secteur des télécoms

Dans ce cadre, Facebook poursuit son offensive dans le secteur des télécoms. En Inde, la firme a initié le projet Telecom Infra Project. Son but ? Rapprocher les opérateurs de télécom, les fournisseurs d'infrastructures et les compagnies de télécoms afin de développer des infrastructures télécoms. Intel, Nokia et Deutsche Telekom font ainsi partie du projet.

(1) Les Free Basics (anciennement Internet.org) sont une sélection de services mobiles mis à disposition gratuitement par Facebook. N'importe qui peut proposer un service, qui est validé par Facebook et passe par ses infrastructures. Ce modèle est accusé de "violer" la neutralité du Web. Pour le moment, l'Inde a suspendu ce service.