Mon compte Devenir membre Newsletters

Communiquer autrement sur Internet : la biographie numérique

Publié le par

Le concept de biographie numérique vaut à la fois pour les entreprises, les marques, les produits ou les individus. Dès qu’on a une histoire, elle mérite d’être racontée sur le net mais autant qu’elle le soit de manière positive.

1ère étape : l’audit Internet, que trouve-t-on ?

Communiquer c’est d’abord bien se connaître. Sur Internet, cela implique de traquer et centraliser tout élément bibliographique ou iconographique à son avantage (pour pouvoir l’exploiter et le valoriser ensuite) ou à charge (pour le contrecarrer, le faire disparaître ou du moins le repousser dans des pages plus lointaines). C’est un travail digne de Sherlock Holmes, d’enquête à travers les différents moteurs de recherche, Google, Bing, Yahoo Search, Exalead... voire, quand c’est utile, d’immersion dans ce qu’on appelle le web profond, via Tor, Base, etc. Cela passe également par un regard sur la concurrence.  

Tout en réunissant ces URL essentielles (ainsi que des ouvrages, articles de presse, matériaux audiovisuels qui ne sont pas forcément sur Internet mais qui peuvent être utiles), le biographe numérique approfondit sa connaissance du sujet. Il réalise une cartographie de l’existant et se constitue une banque de connaissance où il pourra piocher à volonté.

 

2ème étape : le déploiement Internet, où tisser sa toile ?

L’audit permet de renseigner sur la présence sur le web, de pointer les faiblesses (par exemple, être sur plusieurs réseaux sociaux sans les alimenter n’a que peu d’intérêt), les incongruités et les lacunes. Il faut ensuite décider de la déclinaison des contenus. Il y a deux types de déploiement Internet, le déploiement Internet simple qui s’appuie sur les sites dits propriétaires ou qui permettent la maîtrise de la communication : site de l’entreprise, site marchand, blog, application mobile, réseaux sociaux professionnels (LinkedIn, Viadeo...) ou grand public (Twitter, Google+, Facebook...), chaînes vidéo (YouTube, Dailymotion...), sites d’hébergement ou de partage (SlideShare...) et le déploiement Internet complexe qui oblige à s’adapter et dont l’administration est régie par des tiers : sites relais d’opinion, sites distributeurs, blogs prescripteurs, forums professionnels, réseaux fermés, wikis, etc. L’objectif est de s’implanter dans les portails les mieux adaptés et de composer ensuite avec les règles de fonctionnement de chacun des médias.

 

3ème étape : la biographie numérique, quelle cohérence lui donner ?

Comme nous avons pu le voir, le biographe numérique est un nouveau métier, différent de celui du community manager ou de l’e-nettoyeur qui ont gagné en notoriété ces dernières années. Outre une bonne connaissance du web et de la communication en général, il requiert des qualités de synthèse, d’écriture et de stratège. Sur la base d’une matrice, supports ciblés, positionnement et messages définis, il concourt à produire de la logique à la représentation Internet qui tend par essence à s’éparpiller. Un déploiement Internet réussi s’avère un coussin préventif en cas de crise (de réputation) ou un excellent tremplin pour tout lancement commercial. La biographie numérique, c’est avant tout une construction politique, l’art de valoriser discrètement les bons contenus aux bons endroits, d’entretenir un spectre positif sur Internet et un référencement naturel digne des meilleures publicités. Acquérir une notoriété, une renommée dans la vie réelle n’est pas donné à tout le monde, l’importer et la faire fructifier sur Internet, c’est une autre affaire. Voici venu le temps des experts en bionum...