Mon compte Devenir membre Newsletters

« L'affiliation est le vecteur de la transformation par excellence »

Publié le par

L'affiliation tire son épingle du jeu en temps de crise. C'est ce qu' explique François Bieber, président-directeur général de C2B NetAffiliation.

« L'affiliation est le vecteur de la transformation par excellence »

Comment se porte l’affiliation en temps de crise ?
La crise entraîne une obligation d’évoluer pour les entreprises. Elle a eu un impact sur le pouvoir d’achat des internautes. L’affiliation est à l’image des opportunités qu’une crise peut créer. En ces périodes, les annonceurs ont tendance à aller vers des leviers efficaces à court terme. En ce sens-là, l’affiliation est une technique efficace pour générer des ventes et du résultat rapidement. Pour autant, l’environnement économique nous touche également. Comme nous travaillons à la performance, nous devons faire plus d’efforts pour parvenir au même résultat…

Quel est le coût d’acquisition d’un client en affiliation ?
Nous mesurons en permanence l’efficacité des campagnes. Et nous travaillons avec les clients pour adapter le coût à la valeur ajoutée apportée par le diffuseur. En moyenne, sur le marché du brun, le coût d’acquisition (la rémunération des affiliés) se situe aux alentours de 5 à 6% du panier. Sur le blanc, ou les marges sont basses, nous sommes entre 2 à 4%, et dans l’univers de la mode, nous montons à 8% environ. Ce coût est, bien sûr, variable à 100% selon le résultat.

Les modèles à la performance ont-ils le vent en poupe ?
Oui, et c’est logique en ces périodes, car à mon sens l’affiliation est le vecteur de la performance par excellence. A fortiori, aujourd’hui, un annonceur doit réfléchir à la réallocation de ces ressources pour atteindre ses objectifs… NetAffiliation est présent dans 15 pays et compte plus de 100 000 sites affiliés, en Europe, Amérique du Sud, Mexique et au Brésil.

Mot clés :

Martine Fuxa