Mon compte Devenir membre Newsletters

Eric Schmidt : "Google a besoin de concurrence"

Publié le par

Très attendue, l'intervention d'Eric Schmidt, président exécutif de Google, dans le cadre de LeWeb'11, a été l'occasion pour lui de revenir sur quelques fondamentaux de ce qu'est une entreprise du web, et de présenter la nouvelle version d'Android. Extraits.

Eric Schmidt : 'Google a besoin de concurrence'

Eric Schmidt, président exécutif de Google, a passé une semaine très "frenchie". Après avoir inauguré les nouveaux locaux parisiens de Google en compagnie de Nicolas Sarkozy, il était l'intervenant majeur de la première journée de la conférence LeWeb'11. Loïc Le Meur dans le rôle de l'interviewer. 

Devant une salle comble, Eric Schmidt a tout d'abord laissé la parole à Hugo Barra, directeur de produit Android chez Google. Celui-ci a présenté les nouvelles fonctionnalités d'Ice Cream Sandwich, la nouvelle version du système d'exploitation, sur le téléphone Samsung Nexus S. Cette dernière version de l'OS Google fait la part belle à des fonctionnalités toujours plus socialisantes, facilitant notamment les partages de fichiers, photos, etc avec les réseaux sociaux. Ou des fonctionnalités à l'utilité plus contestable diront certains, mais amusantes, comme le déverouillage du clavier grâce à la reconnaissance faciale ou la nouvelle "Google Talk App" qui permet de déformer le visage de l'utilisateur apparaissant à l'écran : "c'est la raison principale pour laquelle vous voudrez un téléphone Android", a plaisanté Eric Schmidt.

Puis, le débat est reparti entre Loïc Le Meur et le patron de Google. Ce dernier a notamment expliqué qu'au cours de sa rencontre avec Nicolas Sarkozy, il avait eu l'occasion de débattre de la nécessité d'avoir de la concurrence, soulignant le fait que la Silicon Valley en avait besoin, et que certaines capitales européennes "comme Londres, Paris ou Berlin, peuvent jouer un rôle important dans cette concurrence". Il a également insisté sur les nombreux voyages qu'il a pu effectuer en Europe, et de ses rencontres avec des "gens intelligents", capables d'être des concurrents.

Les choses se sont sensiblement gâtées lorsque Loïc Le Meur a évoqué la question de la réglementation du web, si chère aux yeux des européens. Un thème qui visiblement irrite quelque peu le patron de Google, évoquant une "Europe - et surtout Bruxelles- qui parle beaucoup de réglementation mais qui agit peu", suppliant de manière ironique les institutions européennes de "ne pas éteindre Internet". Enfin, pour conclure face à un auditoire tout acquis à sa cause, Eric Schmidt a lancé un message aux jeunes entrepreneurs attentifs à son discours : "les opportunités de créer les prochains Google et Facebook sont juste en face de vous. Vous devez simplement les trouver".

Revivre l'intervention d'Eric Schmidt :