Mon compte Devenir membre Newsletters

DiaporamaQuand les réseaux sociaux deviennent marchands

Publié le par

Facebook, Pinterest et même Twitter investissent le social shopping. Les "buy buttons" qui poussent un peu partout sur les réseaux sociaux ouvrent de nouvelles perspectives au e-commerce en permettant aux utilisateurs d'acheter des produits directement sur ces plateformes.

Le social shopping en plein essor

"Buy Buttons". C'est la dernière mode dans le monde des réseaux sociaux, qui ont quasiment tous installé le leur ces derniers mois. Twitter, Facebook, Instagram, Pinterest... Ce type de bouton " call-to-action " permet à l'utilisateur soit d'accéder à la plateforme de e-commerce soit d'acheter via le réseau social directement. Une aubaine pour les marques comme pour les réseaux, qui y trouvent un excellent moyen de monétiser leur audience.

Les consommateurs sont de plus en plus acteurs sur leurs smartphones et consacrent de ce fait plus de temps quotidien à leurs achats sur mobile. 6,6 millions de Français ont déjà effectué un achat à partir de leur mobile (source Médiamétrie, 2016) et les ventes sur terminaux mobiles continuent de progresser à un rythme important : elles atteignent 6,4 milliards d'euros en 2015. Chez les sites leaders les ventes sur mobiles et tablettes représentent près de 25% du total des ventes (source Fevad, 2016).

Alors que les réseaux sociaux sont surtout consultés sur mobile, 21% des Français ont acheté en 2015 à partir d'un bouton sur un réseau social (28% à l'échelle mondiale, source DigitasLBi avec l'IFOP, 2015). Le social shopping est donc une pratique de plus en plus répandue et devient un véritable levier de trafic pour le e-commerce et générateur de conversion. Sans oublier que le social shopping favorise la relation de proximité avec le consommateur.

[Tribune] L'agilité et la méthode scrum en pratique

Réseaux sociaux: ce que vous avez raté pendant l'été