Recherche
Se connecter

Vie Privée

Publié par / Avec la Marketplace le - mis à jour à

BigBoss emblématique Yoann Denée, Chief Data Officer de Prisma Media, nous parle de "vie privée". Un condensé d'idées extrait du Livre blanc des BigBoss Summer Edition 2018.

  • Imprimer

Autrefois réservée à une élite, la personnalisation, grâce à nos équipements modernes, s’est démocratisée grâce à l’accès à de larges bases de données sur les individus, fabriquées ou non sur mesure et/ou complétées par les données publiques que l'open data permet désormais de toucher. Cependant, certains acteurs ont percé un plafond de verre : celui de l'intrusion incontrôlée dans la sphère privée, voire intime. Un exemple me vient en tête.

Dans un article du New York Times de 2012 « How Companies Learn Your Secrets », on y révèle la découverte des signaux émis quand une consommatrice est enceinte. Un statisticien de l’enseigne Target a découvert que c'est pendant le deuxième trimestre de grossesse que la future maman effectue en général des achats pour le bébé à naître. Le père d’une adolescente de Minneapolis a alerté l’un des directeurs de l’enseigne : « Elle est toujours au lycée, et vous lui envoyez des bons de réduction pour des berceaux et des vêtements pour bébé ? Vous voulez l'encourager à tomber enceinte ? » C'est le père qui, quelques jours plus tard, s'est excusé auprès de ce même directeur : « J'ai eu une discussion avec ma fille. Il se trouve qu'elle a pris part à des activités sous mon toit dont je n'ai pas été pleinement informé. »


Ce qui pose question, si l'on regarde la personnalisation dont nos activités ont besoin pour être compétitives, dans un contexte de transformation permanente (la seule chose qui ne change pas c'est justement que tout se transforme), c'est de ne jamais franchir cette limite. Le nouveau règlement sur la protection des données personnelles (RGPD) fixe des droits renforcés des personnes et consacre le consentement de l'utilisateur (l'optin). Il reste toutefois un écueil que la vélocité de la technologie autorise malgré tout : l'intelligence artificielle, qui permet de créer de la donnée elle même source de qualification, à partir d'une multitude de signaux hétérogènes.

En tant que Chief Data et Privacy officer au sein de Prisma Media, je positionne le respect de nos clients en priorité absolue. Nos marques sont prestigieuses. Elles ne supporteraient pas un scandale pour « faute de personnalisation » Quand on regarde de quoi sont capables les technologies, c’est un véritable défi.

Yoann Denée, Chief Data Officer de Prisma Media

Extrait du Livre blanc des BigBoss, sous la coordination de Thierry Derouet

Les prochains événements BigBoss

Autres articles proposés

Marketing
Les BigBoss

Par Les BigBoss via Marketme

A mort le « product content » et vive le « client content » ! Ou comment ne pas chercher le buzz et le trouver ! « Parlez-moi de moi, y’a qu’ça [...]

Marketing
Les BigBoss

Par Les BigBoss via Marketme

Le Règlement Général relatif à la Protection des Données, d’application immédiate au 25 mai 2018, remue aussi bien les entreprises européennes [...]

Marketing
Les BigBoss

Par Les BigBoss via Marketme

BigBoss emblématique Meriem Riadi, Chief Digital Officer de Suez Group, nous parle "data et agilité". Un condensé d'idées extrait du Livre blanc [...]