Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Mind Mapping

Chapitre III : La carte araignée

  • Retrouvez 11 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Mind Mapping

9 chapitres / 72 fiches

Classer l'information avec la carte araignée

En résumé

La carte araignée permet de réaliser des listes spatialisées. Elle a été popularisée par Evelyn Wood et sa méthode de lecture rapide.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

La spider map permet de classer de l'information sous une forme spatiale. Elle est particulièrement adaptée à une liste d'éléments finis.

Contexte

La spider map a été popularisée dès 1952 par Evelyn Wood dans son livre Speed reading.

Elle s'utilise principalement dans les domaines suivants :

  • L'éducation. Les Anglo-Saxons utilisent la spider map essentiellement dans le cadre du primaire.
  • La lecture efficace. Elle peut servir à prendre des notes durant la lecture.
  • La gestion du temps. Elle sert principalement comme :

    • Todo-list. Elle peut par exemple servir à organiser sa liste de tâches quotidiennes.
    • Check-list. Elle offre la possibilité de créer une liste pour lutter contre l'oubli (ex. : pour organiser une conférence).

Comment l'utiliser ?

Étapes

Bâtir une spider map reste simplissime :

  • Placez votre feuille au format paysage.
  • Tracez un cercle au centre de votre feuille. Notez-y le thème de votre carte.
  • Tracez les branches principales. Notez-y l'intitulé de la catégorie.
  • Tracez les sous-branches. Notez-y les éléments et les sous-éléments.

Méthodologie et conseil

La spider map ressemble étrangement à une carte mentale. Elle possède également un centre et une arborescence. Toutefois, la structure reste différente : dans une carte mentale, les embranchements croissent vers la périphérie. Elle est donc mieux adaptée pour générer des idées. Dans une spider map, les embranchements croissent du haut vers le bas. De plus, l'indentation est mieux marquée. La spider map s'apparente à un mix entre la simple liste et une carte mentale.

À l'origine, la spider map est en noir et blanc et ne contient pas de dessins. Toutefois, rien ne vous empêche de vous inspirer de la carte mentale : ajouter des images, des dessins afin de stimuler votre mémoire et votre créativité. À ce jour, à notre connaissance, il n'existe pas de logiciels dédiés à la réalisation de spider map. Pour des spider maps informatiques, vous pouvez toutefois utiliser un logiciel de traitement de texte ou de dessin. Vous perdrez néanmoins en souplesse et en rapidité.

Avantages
  • L'information est mieux structurée. Chaque embranchement ressemble à une liste à puces. Elle s'organise visuellement sous la forme de catégories, de sous-catégories et de sous-sous-catégories.
  • L'utilisateur s'approprie facilement cet outil visueli car il s'apparente à une liste. Les personnes ordonnées apprécieront particulièrement cette forme graphique.
  • Elle renforce la mémorisation. Dans une spider map, l'information est classée et spatialisée. De cette façon, l'utilisateur la retiendra mieux. En effet, d'une part, nous retenons plus facilement l'information dans l'espace. D'autre part, nous retenons d'autant plus l'information que nous sommes à l'origine de son classement.
Précautions à prendre
  • Prenez une feuille vierge afin de ne pas freiner votre flot d'idées. Par sa structure, la spidermap est moins souple que la carte mentale. En effet, l'ajout ultérieur d'information devient plus difficile.

Comment être plus efficace ?

Quatre étapes pour gérer votre activité quotidienne avec une carte araignée et une feuille de papier.

Organisez votre carte araignée par contexte

Notez, tout d'abord, le jour et la date du jour dans le rond central.

Ensuite, bâtissez la structure de votre carte araignée à l'aide de vos différents contextes :

  • téléphone ;
  • mail ;
  • Web ;
  • déplacement ;
  • etc.

Cette organisation via des contextes est issue de la méthode GTD®.

La liste proposée n'est pas exhaustive. À vous de la compléter en fonction de vos besoins. L'organisation par contexte donne un côté sécurisant à votre liste de tâches. En effet, chaque jour, les contextes seront toujours plus ou moins les mêmes. Pour rendre votre carte araignée encore plus visuelle, vous pouvez illustrer vos contextes par des pictogrammes. Par la suite, vous pourrez également agrémenter vos tâches de pictogrammes.

Listez vos tâches par contexte

Répartissez vos tâches dans les différents contextes. Libellez vos tâches de façon courte. Découpez vos tâches et disposez-les sur des branches et des sous-branches. Vous pouvez également représenter les personnes par leurs initiales (ex. : pour Xavier Delengaigne, XDEL). Centralisez dans votre spider map toutes les tâches à réaliser ainsi que les différents événements programmés dans votre journée (vous pourrez naturellement consulter votre agenda). Vous pourrez indiquer les différents événements dans votre carte à l'aide d'une petite horloge accompagnée de l'horaire. Vous pouvez connecter les différentes tâches réparties dans des contextes différents à l'aide de liens graphiques.

Suivez votre activité

Gardez constamment votre carte araignée sous les yeux. Au fur et à mesure que vous réalisez vos tâches, barrez-les. Si possible, réalisez vos tâches en série par contexte. Par exemple, réalisez tous vos appels téléphoniques dans le même laps de temps. Vous perdez en effet moins de temps si vous regroupez vos tâches. Vous pouvez également réaliser vos tâches dans un ordre différent, par exemple en fonction de :

  • l'urgence ;
  • l'importance ;
  • votre niveau d'énergie.

À la fin de la journée, vous obtiendrez une photographie de toutes les tâches réalisées. Vous pourrez également visualiser le volume de tâches par contexte. Naturellement, le nombre de tâches n'est pas un critère suffisant. Une tâche peut être plus ou moins longue à réaliser. Vous pourrez reporter les tâches non réalisées dans la carte du lendemain.

Pour organiser l'ensemble des tâches liées à votre activité, vous pouvez utiliser différents niveaux de vue en fonction du temps. Réalisez par exemple une carte araignée pour :

  • la journée ;
  • la semaine ;
  • le mois.

Vous pouvez compléter votre système pour gérer votre activité avec d'autres cartes araignées pour :

  • vos projets : chaque semaine, passez en revue vos projets. Vous pouvez lister vos projets de l'année et/ou ceux du mois en cours ;
  • votre réseau : cette carte pourra vous servir à développer votre réseau social.

Cas : Cartographier l'activité d'une journée à l'aide d'une spider map

Cette carte araignée du jour m'offre une photographie de mon activité quotidienne.

Elle m'apporte également un effet psychologique. D'une part, décharger mon esprit sur une feuille m'offre la possibilité de mieux me concentrer sur les points essentiels. D'autre part, organiser mes tâches par contexte m'apporte également une certaine sérénité. En effet, chaque jour, je retrouve plus ou moins les mêmes contextes : mails, téléphone. Dans cette spider map, les contextes sont représentés par des dessins. À l'intérieur de l'arborescence, j'ai également placé des pictogrammes. Les lunettes indiquent par exemple que je dois regarder cet élément. Les pictogrammes me servent de balises visuelles afin de naviguer rapidement dans la carte. Ils me permettent également de concentrer l'information. De la même façon, ma spider map ne contient pas de phrases mais des mots-clés. Cette spider map contient seulement cinq branches principales. Globalement, l'activité de mon mercredi sera peu morcelée en différents contextes. Elle contient par ailleurs des activités à la fois d'ordre professionnel et personnel.

Xavier Delengaigne, Marie-Rose Delengaigne