Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Mind Mapping

Chapitre II : La carte conceptuelle

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Mind Mapping

9 chapitres / 72 fiches

Organiser ses connaissances avec La carte conceptuelle


En résumé

La carte conceptuelle (concept map) est une technique développée par J. Novak. Elle permet de cartographier un champ de connaissances. L'information est représentée par des concepts reliés par des connexions signifiées.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Le concept mapping est une méthode pour représenter et organiser les différents concepts par rapport à un champ de connaissance et/ou une problématique. En français, une concept map est traduite par plusieurs termes :

  • carte conceptuelle ;
  • carte de concepts.

Contexte

  • Éducation. La carte peut servir à mémoriser une leçon ou à activer un savoir préalable avant de démarrer un cours.
  • Gestion de projet. Elle offrira la possibilité de synthétiser certains points.
  • Méthode qualité. Elle permettra de présenter certaines procédures.
  • Présentation d'un projet complexe.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Posez une question. Ex. : Comment gérer le trop-plein d'informations ?
  • Listez les différentes réponses.
  • Dans votre liste, séparez les noms des verbes.
  • Notez les noms sur des post-it.
  • Arrangez les concepts.
  • Reliez les différents concepts et nommez les relations.
  • Réarrangez vos concepts.

Méthodologie et conseils

Ajouter des images permettra de renforcer le pouvoir visuel de la carte.

Utiliser un logiciel de concept mapping permettra de recomposer plus facilement la carte. Il permettra aussi de capitaliser les différentes cartes. Si la carte devient trop grande, vous pouvez la scinder en plusieurs petites cartes. Vous pourrez naturellement les lier à la carte principale à l'aide de liens hypertextes.

Vous trouverez deux principaux logiciels gratuits de concept mapping :

Vous pouvez également utiliser XMind un logiciel de mind mapping. Vous utiliserez simplement des connecteurs pour relier les concepts.

Quelques conseils pour évaluer une carte conceptuelle :

  • les concepts sont bien hiérarchisés ;
  • les connexions sont nommées correctement avec des verbes forts ;
  • les concepts sont regroupés avec pertinence ;
  • les concepts sont représentés par des mots-clés " forts ".
Avantages
  • Activer un savoir : le concept mapping s'appuie sur le constructivisme. Nous apprenons de nouvelles connaissances par rapport à ce que nous savons déjà.
  • Créer du lien : Il permet de bien séparer les différents concepts. Il nous force à nommer les relations entre les concepts.
  • Favoriser la mémorisation. Par rapport, à un texte, la carte conceptuelle permet de réduire le nombre d'information à retenir. Par ailleurs, la spatialisation de l'information va permettre de mieux la retenir.
  • Prendre une photographie à un instant t d'un savoir.
  • Identifier les connaissances erronées.
Précautions à prendre
  • Lister les réponses à votre question principale à l'aide de post-it si vous utilisez une carte conceptuelle manuelle. Ainsi, vous pourrez réarranger plus facilement les concepts.
  • Idéalement, utilisez un mot ou une expression par post-it. Attention, sur le Web, les termes mind mapping et concept mapping sont souvent confondus.

Xavier Delengaigne, Marie-Rose Delengaigne