Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Gestion du temps

Chapitre IV : La relativisation des enjeux

  • Retrouvez 9 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Gestion du temps

8 chapitres / 70 fiches

La perception du risque est souvent surdimensionnée


En résumé

Nous sommes parfois tiraillés entre notre raison et nos craintes. En période de surcharge d'activité, cela se traduit par une tension intérieure qui peut avoir des effets psychosomatiques (mal de dos, etc.).

Notre raison nous dit de ne pas faire telle chose peu importante au regard de nos missions essentielles ; nos craintes nous ordonnent de la faire par peur des représailles : peur des reproches (surtout si elles viennent de la hiérarchie), d'être mal vu, etc.

La projection dans le futur permet de redonner leur juste place aux enjeux réels que nos craintes ont tendance à exagérer au moment de la décision.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

La relativisation des enjeux permet de prendre des décisions justes sans céder à la pression.

Contexte

C'est une technique puissante pour dépasser les freins qui nous empêchent - contre notre raison ! - d'appliquer les principes d'efficacité : renoncer à effectuer à une tâche peu importante, ne pas assister à une réunion, envoyer un document imparfait, etc.

Comment l'utiliser ?

Étapes

> Dessinez votre problème aujourd'hui.

  • Imaginez que vous preniez la décision de ne pas faire cette tâche, de ne pas aller à cette réunion, etc.
  • Soyez attentif à ce que vous ressentez. La décision est prise, vous avez renoncé. Que se passe-t-il ? Quelles sont les conséquences ? Comment réagissent les personnes impliquées dans le problème ?
  • Sur une feuille de papier, tracez un cercle de la taille que représente le problème pour vous aujourd'hui.

> Projetez-vous dans un an.

  • Il y a un an, vous aviez pris la décision de renoncer à cette tâche, cette réunion, etc.
  • Un an après, quelles sont les conséquences ? un an après, que pensent de vous les personnes impliquées dans le problème d'alors ? Lors de votre entretien annuel un an après quel est l'impact de votre décision ?
  • Dessinez un nouveau cercle de la taille que représente le problème pour vous un an après.

> Projetez-vous dans cinq ans.

  • Il y a cinq ans, vous aviez pris la décision de renoncer à cette tâche...
  • Où êtes-vous, cinq ans plus tard ? Occupez-vous toujours la même fonction ? et les personnes impliquées à l'époque dans le problème ? Y a-t-il encore des conséquences à votre décision d'il y a cinq ans ?
  • Dessinez un nouveau cercle de la taille du problème pour vous cinq ans après.

> Prenez votre décision aujourd'hui.

  • Comment vous sentez-vous ?
  • Si vos cercles ont diminué jusqu'à disparaître, savourez votre sérénité.
  • Si vos cercles ont grandi ou sont restés de taille identique, écoutez votre intuition et traitez le problème.

Méthodologie et conseils

> Pour dessiner vos cercles, laissez parler votre subjectivité : leur taille reflète votre ressenti, votre perception interne de la façon dont vous vivez la situation. Abandonnez tout raisonnement logique.

> Si votre cercle disparaît en étape 2, passez directement à l'étape 4.

> Si vos cercles diminuent lentement, recommencez le processus dix ans plus tard ou élargissez le champ de la projection : au regard de votre vie au sens large (y compris personnelle), que devient le problème ?

> Pour augmenter votre sérénité, imaginez l'impact positif de ce que vous aviez fait dans le temps ainsi libéré.

Avantages

  • Cette technique donne de l'assurance pour assumer sereinement notre décision, avec un impact positif fort sur notre entourage.
  • Elle peut s'appliquer à de nombreuses situations où nous devons faire des choix.

Précautions à prendre

  • Si votre cercle ne diminue pas, il est probable que la tâche en question fait partie de vos missions essentielles. Prenez le temps de clarifier vos priorités, si besoin avec votre manager sur la base d'éléments factuels (outil 8).

Pascale Bélorgey