Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Mind Mapping
Chapitre II : Jongler avec les concepts

Fiche 01 : Le diagramme à bulles

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Mind Mapping

9 chapitres / 72 fiches

Générer des idées avec Le diagramme à bulles


En résumé

Le diagramme à bulles (webbing) a été popularisé par Gabriele Rico dans son livre Writing the natural way. Sur Internet, vous retouverez le webbing sous plusieurs appellations : Cluster Map, Clouds Map, Bubble Map, Web Map, Web Diagram, Idea Map, Explosion Chart.

Le webbing s'appuie sur la puissance associative de votre cerveau. Sans le savoir, de nombreuses personnes réalisent des webbing lors de leurs prises de notes. Le webbing est un outil parfaitement adapté au processus créatif.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Le webbing va solliciter le pouvoir d'association de notre cerveau. Il va offrir la possibilité de générer des idées.

Contexte

Le webbing peut s'utiliser dans les contextes suivants :

  • Rédiger : Le webbing s'utilisera dans la phrase d'idéation, c'est-à-dire lorsque vous devrez mobiliser vos idées avant de vous lancer dans la rédaction. Par la suite, vous pourrez élaborer le plan. Enfin, certains logiciels de mind mapping vous permettront d'exporter votre diagramme à bulles en texte. Il permettra d'éviter le syndrome de la page blanche. Le webbing sera particulièrement adapté pour l'écriture de poèmes ou de romans.
  • Développer votre créativité : Il constitue un très bon outil pour réaliser des brainstormings.
  • Prendre des notes : C'est aussi un outil intéressant pour prendre des notes sous la forme d'une arborescence. Il permettra de prendre des notes à partir de vos idées, d'écrits ou d'interventions orales.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Notez la thématique de votre diagramme à bulles au centre de votre feuille. Entourez-la.
  • Brainstormez autour de la bulle principale. Ajoutez vos idées dans d'autres bulles positionnées autour de la thématique principale. Reliez les différentes bulles à l'aide de traits.
  • Réorganisez votre diagramme à bulles. En fonction de vos besoins, créez des regroupements par catégories par exemple.

Méthodologie et conseils

Le webbing s'apparente au mind mapping. Intuitivement, les personnes qui réalisent des prises de notes arborescentes utilisent ce diagramme à bulles. Dans le webbing, les idées sont encapsulées dans des bulles. Dans le mind mapping, elles sont posées sur des branches. Pour le néophyte la différence est subtile. Naturellement, vous n'êtes nullement obligé d'utiliser uniquement des bulles, vous pourrez très bien varier la forme des conteneurs : rectangles, etc.

Avantages
  • Faire parler votre inconscient : En fonction de la finalité de votre diagramme à bulles, vous pourrez noter les premiers mots qui vous passent par la tête. Ainsi, votre inconscient aura la chance de s'exprimer.
  • Générer des nouvelles idées. Votre cerveau crée des associations par rapport à des mots-clés et non pas par rapport à des phrases.
  • Éviter le blocage intellectuel. Le diagramme à bulles permet de dépasser la peur de la feuille blanche. Nous avons tous des idées enfouies au plus profond de notre cerveau. Le diagramme à bulles va servir de révélateur. Vos idées vont émerger un peu comme des bulles qui remontent à la surface de l'eau.
Précautions à prendre
  • Si vous réalisez un diagramme à bulles à la main dans le cadre d'un brainstorming, vous pouvez utiliser dans un premier temps des post-it afin de repositionner vos bulles. D'ailleurs, désormais vous pourrez trouver des post-it en forme d'ovale.
  • Idéalement, utilisez principalement des mots-clés pour vos diagrammes à bulles. Le recours aux mots-clés sera particulièrement important dans les exercices de créativité. Toutefois, rien ne vous empêche d'utiliser des bouts de phrase.

Xavier Delengaigne, Marie-Rose Delengaigne