Recherche
Se connecter
En ce moment En ce moment
Méthodologie

La boîte à outils de la Gestion du temps

Chapitre VIII : Le temps Rebelle

  • Retrouvez 7 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Gestion du temps

8 chapitres / 70 fiches

Créer les conditions originales d'un travail stimulant


En résumé

Les personnes de Type Rebelle sont spontanées, créatives, ludiques. Elles perçoivent le monde au travers de leurs réactions.

Pour se ressourcer, elles ont besoin de contact ludique !

Sous stress, elles ont tendance à " ramer " tout en invitant de manière implicite les autres à faire à leur place. Si le stress augmente, elles peuvent rejeter la faute sur les autres avec des reproches acerbes.

Elles adorent travailler en équipe et passer d'un groupe à l'autre.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Vous pouvez accomplir l'essentiel dans les délais tout en vivant le temps de manière agréable !

Contexte

> Points d'appui

Très réactives, les personnes de Types Rebelle ont une remarquable capacité d'adaptation. Elles peuvent accueillir les imprévus avec bonne humeur et souplesse.

Leur créativité leur permet de trouver des solutions nouvelles et produire un nombre impressionnant d'idées en un temps record.

Dès qu'elles ont envie, elles entrent facilement en contact avec les autres. Leur réseau étendu leur facilite l'accès à toutes sortes d'informations ou de services.

> Points de vigilance

Leur besoin d'être stimulées par des contacts les rend très polychrones (outil 18)... parfois à l'excès. Elles se laissent déconcentrer facilement, et ont du mal à travailler seules longtemps sur un même sujet.

Portées par leurs envies, elles ont du mal à démarrer les tâches qui les ennuient.

Sous stress, elles font des efforts visibles - et audibles, car elles râlent ! - peu productifs : elles recherchent de l'aide, mais sans formuler de demande claire. Si le stress augmente, elles peuvent rejeter sur les autres la responsabilité de leur désorganisation, au risque de se mettre à dos ceux qui pourraient l'aider.

Elles ont du mal à faire des choix et peuvent rester bloquées sur un dossier important.

Comment l'utiliser ?

Étapes

> Et si vous vous facilitiez la vie ?

  • Vous n'êtes pas obligé de souffrir pour obtenir de l'aide ! Faites des demandes claires (outil 42) et suivez le jeu de piste.
  • Libérez votre potentiel créatif en alimentant votre cerveau en amont (cf. dossier 3 : fil de l'eau, 4 phases, trousse à crayon, draft).
  • Soyez sympa avec votre " moi " du futur ! Anticipez vos délégations (outil 43), pour que les gens soient disponibles pour vous.
  • Alternez les tâches qui vous rebutent et celles qui vous amusent. Donnez vie à votre agenda (outil 60).

> La focalisation : trouvez votre rythme !

  • Privilégiez les séquences courtes de la technique Pomodoro® (outil 15).
  • Limitez le télétravail à une heure le matin, isolez-vous dans une salle de réunion 45' avant de vous en faire " virer " !
  • Donnez-vous des objectifs partiels (outil 21) sur les dossiers lourds.
  • Dressez votre boîte mail avec la méthode CAP (outil 61). En open space, créez des objets " ne pas déranger " originaux (outil 49).

> Évitez le pire !

  • Ne vous laissez pas tenter par toutes les sirènes de l'urgence (outil 6). Planifiez vos activités Jackpot (outil 5) et les jalons des projets importants (outil 12).
  • Accordez à ces priorités votre énergie du matin (outil 17). Faites au moins la première tâche de la méthode LIMITER (outil 30). Vous profiterez mieux de votre journée !
  • Faites à votre manière (créative !) les tâches importantes qui vous rebutent (outil 28).
  • Sortez de vos blocages décisionnels en écoutant l'option " ne pas décider " (outil 13).

Méthodologie et conseils

Proposez aux personnes qui comme vous recherchent le contact de travailler ensemble.

Avantages

  • Utilisez vos points d'appui : adaptez ou inventez vos outils d'organisation ! Rendez-les funs !

Précautions à prendre

  • Alternez ces outils pour ne pas sombrer dans une routine qui vous découragerait de les utiliser.

Pascale Bélorgey