Recherche
Se connecter
En ce moment En ce moment
Méthodologie

La boîte à outils de la Gestion du temps
Chapitre III : Booster sa productivité

Fiche 05 : Les 4 phases du processus créatif

  • Retrouvez 9 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 30 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Gestion du temps

8 chapitres / 70 fiches

Séparer l'imprégnation de la production


En résumé

Les 4 phases du processus créatif ont d'abord été observées sur des mathématiciens qui avaient eu des idées géniales appelées " illuminations " (le fameux " Eurêka ! " d'Archimède).

Dès 1926, le neuroscientifique G. Wallas démontre que les meilleures idées viennent d'un processus créatif qui laisse la part belle à l'intuition.

Pour résoudre des problèmes complexes (trouver des solutions nouvelles à des situations inconnues), nous avons donc intérêt à séparer une première phase dite " d'imprégnation ", du moment où nous allons évaluer et formaliser les solutions après l'illumination.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Ce processus permet d'inventer des solutions pertinentes pour résoudre des problématiques nouvelles à moindre coût en temps et en énergie, comparativement à une réflexion rationnelle menée en continu.

Contexte

Il s'applique à tout travail créatif : réflexion de fond, réflexion stratégique, résolution de problèmes complexes, projets innovants.

Comment l'utiliser ?

Étapes

> Phase I : imprégnation

  • Posez le problème : périmètre, objectif ; que cherchez-vous à résoudre, dans quel but ?
  • Rassemblez les informations : événements, statistiques, recherche documentaire, etc.
  • Notez les premières idées qui vous viennent à l'esprit, de façon large et sans censure. La carte mentale est idéale (outil 25).

> Phase II : incubation

  • Lâchez prise ! Ne pensez plus à votre problème. Laissez votre inconscient travailler. Votre cerveau droit (créatif) prend le relai de votre cerveau gauche (rationnel).
  • Faites du sport, de la musique ou une activité très différente, peu consommatrice en charge mentale.

> Phase III : illumination

  • L'illumination peut survenir à tout moment : le matin au réveil, en vous brossant les dents, dans les transports...
  • Vous pouvez favoriser son arrivée en lui donnant " rendez-vous " : prévoyez une séance d'écriture libre de 45 mn tous les matins entre les phases d'imprégnation et de production.

> Phase IV : production

  • Confrontez les idées de l'illumination à la réalité : en quoi répondent-elles au problème ? Quelle est leur faisabilité, leur coût ? Quels sont les avantages et limites de chacune ? Etc.
  • Sélectionnez les plus pertinentes et mettez en forme le plan d'action qui en découle.

Méthodologie et conseils

> Planifiez dans votre agenda les phases I et IV (travail rationnel), a minima séparées par une nuit, si possible à plusieurs jours d'intervalle.

> Le meilleur moment pour avoir une illumination est lorsque le cerveau n'est pas au maximum de son efficacité intellectuelle logique alors que le corps est en pleine forme physique : très tôt le matin ou vers 19 h après une séance de sport.

> Faites-vous confiance ! Le cerveau est une magnifique machine à produire des idées géniales, et la gestation (phase II) est utile.

> Les phases I et IV peuvent être menées en groupe.

> Vous pouvez décider en phase IV de réitérer le processus pour creuser une idée.

Avantages

  • Nos idées sont plus riches et pertinentes que si nous menons le travail en continu.
  • L'anticipation réduit le stress d'une production au dernier moment.

Précautions à prendre

  • Planifiez suffisamment à l'avance. Réservez du temps au calme pour les phases I et IV.
  • Respectez l'objectif de la phase I sans chercher à produire : votre problème sera plus clairement défini et vos idées plus libres. Votre inconscient pourra associer des idées farfelues pour créer une idée recevable en phase III. Laissez le tri pour phase IV.
  • L'illumination est très fugace et peut survenir à tout moment. Ayez à portée de main de quoi la noter immédiatement.

Pascale Bélorgey