Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Mind Mapping
Chapitre I : Le mind mapping dans tous ses états

Fiche 10 : Les filtres

  • Retrouvez 22 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Mind Mapping

9 chapitres / 72 fiches

Limiter la charge cognitive grâce aux filtres


En résumé

Les filtres présents dans la plupart des logiciels de mind mapping offrent la possibilité de réduire le nombre d'informations d'une carte. Au choix, vous pouvez montrer ou masquer certaines branches.

Les filtres dépendent de votre logiciel de mind mapping (dates, marqueurs, etc.).


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Les filtres présents dans certains logiciels de mind mapping offrent la possibilité de montrer ou masquer certaines branches d'une carte afin de réduire le bruit informationnel.

Contexte

Les filtres peuvent s'utiliser dans la plupart des cartes, notamment pour :

  • Rédiger : les filtres vont vous servir à masquer les branches contenant vos ressources avant d'exporter votre carte en texte.
  • Gérer un projet : vous allez pouvoir utiliser les filtres pour suivre l'avancée de votre projet. La plupart des logiciels de mind mapping disposent par ailleurs de marqueurs dédiés à l'avancée des tâches.
  • Présenter une formation : les filtres vont permettre de masquer certaines parties de votre présentation. Elles vont servir de " soufflets " si vous disposez de temps ou non.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Déterminez votre besoin de filtrage.
  • Positionnez les éléments qui serviront de base à votre filtrage.

Selon votre logiciel, vous pourrez choisir les filtres suivants :

  • marqueurs ;
  • couleurs ;
  • mots-clés ;
  • dates ;
  • étiquettes.
  • Filtrez votre carte à l'aide de la fonctionnalité proposée par votre logiciel.

Méthodologie et conseil

Certains logiciels de mind mapping, comme FreePlane par exemple, offrent la possibilité de mémoriser votre filtre. Ainsi, vous pouvez créer plusieurs filtres selon vos besoins.

Vous pouvez, par ailleurs, créer des filtres complexes. Lorsque vous gérez un projet, vous pouvez attribuer des tâches à des personnes à l'aide des étiquettes. Ensuite, vous pouvez indiquer des dates de début et de fin de tâches puis suivre l'avancée des tâches avec des marqueurs. Au fur et à mesure de l'avancée de votre projet, vous allez pouvoir le suivre grâce à un filtre : par exemple, savoir si telle personne a terminé telle tâche avant telle date.

Avantages
  • Réduire la charge cognitive. Filtrer une carte vous offre la possibilité de diminuer le nombre d'informations présentes virtuellement dans une carte. Vous pouvez ainsi plus facilement travailler l'information sans vous laisser distraire par le contenu des autres branches.
  • Disposer de plusieurs niveaux d'information dans une seule et même carte.
  • Masquer certaines informations. Le filtre offre la possibilité de masquer certaines branches. Toutefois, les informations restent toujours présentes. Il vous suffit de retirer le filtre pour les voir réapparaître.
Précautions à prendre
  • Les filtres permettent certes de disposer de plusieurs niveaux dans une même carte. Toutefois, par défaut, ces niveaux restent cachés à moins d'activer le filtre. Ainsi, limitez le nombre de filtres dans une seule et même carte afin de ne pas trop complexifier l'accès à l'information. Attention, dans certains logiciels, vous ne voyez pas facilement si votre filtre est actif ou non. Si vous ne vous souvenez plus d'avoir activé le filtre, vous risquez de penser que certaines informations vous manquent. Si possible, supprimer le filtre lorsque vous fermez votre carte.

Xavier Delengaigne, Marie-Rose Delengaigne