Recherche
Se connecter
Méthodologie

Politique et stratégie d'entreprise

Chapitre : Politique et stratégie d'entreprise

  • Publié le 11 août 2016
©

Politique et stratégie d'entreprise

5 chapitres / 0 fiches

Le dirigeant détermine la politique de son entreprise en prenant en compte l'élaboration de la stratégie, mais aussi sa mise en oeuvre. Il doit être concerné par toute forme d'influence pouvant peser sur l'entreprise.

  • Imprimer
" On peut parce que l'on croit pouvoir. " Virgile


Comment situer politique, stratégie et tactique ?

La politique se situe au niveau du choix des orientations générales de l'entreprise, de sa mission (quelle est notre vocation ?) et de ses buts (que voulons-nous devenir ?). Le dirigeant prend en compte les 3 niveaux de stratégie : stratégie de croissance du groupe (corporate strategy), stratégie des différents domaines d'activités (business strategy) et stratégie opérationnelle ou tactique (operating strategy). Parallèlement aux stratégies concurrentielles, des stratégies collaboratives (ou relationnelles) peuvent être envisagées, consistant à conclure des partenariats avec d'autres organisations, voire des alliances avec des entreprises concurrentes.

Le modèle SWOT : Forces/Faiblesses, Opportunités/Menaces

Ce modèle de diagnostic interne (à travers les forces et les faiblesses de l'entreprise) et d'analyse externe de l'environnement (par la recherche des opportunités et des menaces) permet d'établir les facteurs clés de succès (FCS) des domaines d'activités où l'entreprise est présente. Il permet aussi d'évaluer sa compétence distinctive par rapport à ses concurrents.

Les 4 facettes de la politique d'entreprise : Stratégie-Structure-Décision-Identité

Ce modèle présenté à l'origine dans l'ouvrage de référence Strategor (dir. Laurence Lehmann-Ortega, Frédéric Leroy, Bernard Garrette, Pierre Dussauge, Rodolphe Durand, Dunod, 6e édition, 2013) permet de prendre conscience des relations entre la stratégie et sa mise en oeuvre à travers la structure, les processus de prise de décision et l'identité de l'entreprise. Chacune de ces facettes constitue un levier fondamental pour la politique du dirigeant.

Les 7 S de McKinsey et la conduite du changement

Strategy (Stratégie), Structure (Structure), Systems (Systèmes), Style of management (Style de management), Skills (Savoir-faire), Staff (Social), Shared values (Valeurs partagées).

Ces 7 variables interconnectées conditionnent la performance de l'entreprise et ses capacités de changement. Leur analyse permet de mettre en évidence des points d'amélioration du fonctionnement de l'entreprise.

La gouvernance d'entreprise : le dirigeant face à ses actionnaires et aux autres parties prenantes

Devant rendre des comptes à ses actionnaires, le dirigeant doit également accepter l'influence de plus en plus grande des parties prenantes, c'est-à-dire des acteurs ayant un droit de regard sur les actions menées par l'entreprise. Il peut s'agir de ses partenaires économiques traditionnels (salariés, clients, fournisseurs, distributeurs...), mais aussi, plus indirectement, de la communauté financière, des médias, des collectivités et des associations pouvant être concernées par les décisions de l'entreprise.

Bertrand Giboin © Dunod