Mon compte Devenir membre Newsletters

Oséo Industrie : le CNNum milite pour des investissements orientés vers l'économie numérique

Publié le par

Le Conseil national du numérique (CNNum) souhaite placer le développement des entreprises du numérique au cœur des orientations d'investissement de la banque de l'industrie Oséo Industrie.

Sur une décision du gouvernement de Nicolas Sarkozy, 450 millions d'euros seront déplacés du Fonds national pour la société numérique (FSN) vers la banque de l’industrie, Oséo Industrie, afin de financer la création de cette dernière. En théorie, cette somme ne devrait donc plus simplement être allouée aux entreprises de l'économie numérique, mais à l'ensemble du secteur industriel.

À cette occasion, le Conseil national du numérique (CNNum), présidé par Gilles Babinet, a rencontré le ministre de l’Économie numérique, Éric Besson, le commissaire général à l’investissement, René Ricol, le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations, Augustin de Romanet, et le président d’Oséo, François Drouin, afin d’échanger sur les recommandations du CNNum en matière de financement de l’innovation. Celles-ci sont claires : pour le CNNum, il est primordial qu’une partie des moyens de financement d’Oséo Industrie soit consacrée aux entreprises du numérique, considérant notamment les entreprises de l'économie numérique comme un véritable moteur de la croissance économique française. 

Par ailleurs, le CNNum souhaite aussi s’impliquer auprès de l’ensemble des opérateurs en charge de la gestion des fonds publics à destination des PME, afin d’apporter l’expertise industrielle et managériale de ses membres aux équipes concernées, et de permettre que le secteur du numérique bénéficie pleinement des sommes attribuées.

Enfin, les discussions ont mis en lumière la faiblesse du nombre de projets actuellement soumis aux différents opérateurs en charge du Grand Emprunt, et en particulier au FSN PME. Le CNNum travaillera, en liaison avec ces acteurs, pour améliorer l’information auprès des entreprises,de façon à accélérer leur accès aux dispositifs publics de financement susceptibles d’irriguer l’écosystème du numérique français.