Mon compte Devenir membre Newsletters

Exclusif : seuls 81 % des e-mails parviennent dans la boîte de réception

Publié le par

Selon une étude de Return Path, spécialiste de la délivrabilité, seuls 81 % des e-mails parviennent à leur destinataire. L'étude sera présentée sur le salon. Extraits en avant-première.

En avant-première pour E-commerce Magazine, Return Path, acteur majeur mondial de la délivrabilité des e-mails, livre les principaux enseignements de l'étude qui sera présentée lors du salon E-commerce Paris 2011, le 13 septembre.

L'étude semestrielle portant sur la délivrabilité des e-mails dans le monde au premier semestre 2011 conclut que la délivrabilité des e-mails reste un problème épineux pour les expéditeurs d'e-mails commerciaux du monde entier. En effet, seuls 81 % des e-mails parviendraient dans la boîte de réception de leur destinataire.

Autre enseignement, le spam reste un problème épineux dans le processus d'envoi des e-mails. En effet, “un e-mail sur cinq envoyés de par le monde (7 %) aboutit dans le dossier des spams ou du courrier indésirable et 12 % sont tout simplement perdus, bloqués par les solutions de filtrage des fournisseurs d’accès Internet (FAI)”, souligne l'étude.

De nombreux contrastes

D'un point de vue géographique, le meilleur taux de délivrabilité à travers le monde est enregistré en Amérique du nord avec 86,5 % des e-mails qui parviennent dans la boîte de réception du destinataire prévu. Le Canada enregistre un taux d’e-mails non-remis élevé (12,2 %), alors que seulement 2,56 % des e-mails aboutissent dans le dossier du courrier indésirable. Les États-Unis présentent des résultats plus équilibrés avec 5,9 % d’e-mails non-remis et 7,56 % d’e-mails aboutissant dans le dossier du courrier indésirable.

En Europe, au cours du premier semestre 2011, environ un e-mail légitime sur six (16,5 %) n’a jamais atteint la boîte de réception de l’abonné et plus d’un e-mail commercial sur dix (10,4 %) a été bloqué par les FAI. 

En comparaison avec l’Amérique du nord, l’Europe enregistre trois points de retard avec un taux de délivrabilité de 83,5 % contre 86,5 %. À noter également, en Amérique centrale et en Amérique latine, la délivrabilité des e-mails reste un problème important. Le taux de délivrabilité y est en effet seulement de 62 %. Ainsi, seuls six e-mails sur dix parviennent dans la boîte de réception. Dans ce panorama, la situation est particulièrement difficile au Brésil, puisque 25 % des e-mails légitimes aboutissent dans le dossier des spams ou du courrier indésirable et un e-mail sur dix (11 %) est perdu.

Alors que plus d’un e-mail sur cinq (78 %) n’atteint jamais la boîte de réception en Asie Pacifique, l’Australie enregistre un très bon taux de distribution en boîte de réception qui s’élève à 89 % avec seulement 6 % d’e-mails non-remis et 5 % d’e-mails dirigés vers le dossier du courrier indésirable.

Enfin, la Chine présente une délivrabilité faible, puisque seulement 58 % des e-mails légitimes parviennent à leur destinataire. 39 % des e-mails sont perdus car bloqués par les FAI et seuls 3 % des e-mails aboutissent dans le dossier du courrier indésirable.

D'où proviennent ces problèmes de délivrabilité ? Plusieurs explications seront dévoilées au public en même temps que cette étude, le 13 septembre 2011, premier jour du salon E-commerce Paris 2011.


*L’étude s’appuie sur des données collectées auprès de 149 FAI d’Amérique du nord, d’Amérique centrale et d’Amérique latine, d’Europe, d’Asie et d’Asie Pacifique de janvier à juin 2011 et examine les taux de remise, de blocage et de filtrage de plus de 600 000 campagnes de marketing par e-mail.