Recherche
Se connecter

#EC1to1 Jessica Delpirou, DG France de Made.com : "Notre ambition est d'accélérer"

Publié par le - mis à jour à
#EC1to1 Jessica Delpirou, DG France de Made.com : 'Notre ambition est d'accélérer'

Levée de fonds et développement international, l'actualité de Made.com est riche. Jessica Delpirou, DG France, explique les ambitions de la plateforme de vente de meubles et de décoration, y compris sur la thématique des paiements, avec Mathieu Vermot, Global Sales & Marketing Director de Dalenys.

  • Imprimer

Vous avez annoncé le lundi 19 mars une levée de fonds de 45 millions d'euros. Quels vont être les chantiers de développement prioritaires ?

Jessica Delpirou : Cette levée de fonds arrive après une année 2017 qui a été une très bonne année pour Made.com avec 40% de croissance, un chiffre d'affaires qui atteint 143 millions d'euros et 1,2 millions de clients. Ce chiffre est réalisé à 100% on line. Nous avons différents showrooms dont un à Paris, rue Etienne Marcel, un showroom connecté qui est le prolongement de l'expérience en ligne. L'achat se finalise dans tous les cas en ligne. Nous estimons à horizon 2022 à 2025 que près d'un tiers des consommateurs feront leurs achats de meubles et de décoration en ligne. Notre ambition avec cette levée de fonds est donc d'accélérer. Sur le secteur de la vente de meubles et décoration, le point de transition est en passe d'être atteint. C'était le cas pour le secteur de la mode, il y a quelques années, idem pour les produits blancs, bruns, ou encore les chaussures...Ces secteurs se sont petit à petit transformés. Aujourd'hui, 10% des consommateurs achètent des meubles et de la décoration en ligne et la marge de progression est importante et rapide.

Cette levée de fonds a donc pour ambition de nous permettre d'accélérer pour créer la première marque digitale de design en Europe, avec un développement international prévu dans le sud de l'Europe et en Scandinavie. Ces sujets vont nous occuper tout comme le développement de nouveaux showrooms, l'objectif étant de passer de 6 showrooms en Europe actuellement à une vingtaine. Enfin le troisième chantier est plus technologique. Nous sommes sur un secteur qui est également en mutation technologique. La réalité augmentée fait particulièrement sens, ce qui nous conduit à étudier ce sujet et surement à investir dans ce domaine.

Comment gérez-vous les paiements au sein de Made.com ?

Jessica Delpirou : Nous avons démarré le déploiement de Made.com en France puis en local sur l'Angleterre ou nous avions des sujets spécifiques au paiement. En 2015, nous avons voulu avoir un partenaire unique pour l'ensemble de nos pays et nous avons retenu Dalenys au terme d'un appel d'offre. Nous sommes déployés dans 7 pays, la France, l'Angleterre, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, l'Autriche et la Suisse. Nous avons différents chantiers en cours sur les paiements avec un bon accompagnement à la fois localement et globalement. Il s'agit d'un point fondamental pour nous. Parallèlement, nous travaillons à l'amélioration de nos taux de conversion. Nous nous interrogeons sur les meilleurs moyens de paiement à déployer par pays et avec la meilleure UX.

Mathieu Vermot : L'étude des moyens de paiements localement est un point qui doit être en permanence " rechallengé " car les usages évoluent. La lutte contre la fraude est également une thématique sur laquelle nous travaillons pour trouver notamment des règles toujours plus fines de déclenchement de 3D Secure. Le futur du paiement se fera en multicanal via des devices qui pourront prendre en charge l'ensemble de la chaine des paiements, ce que nous déployons avec Made.com...

Martine Fuxa

Martine Fuxa

Rédactrice en chef

Après un parcours professionnel commencé dans le marketing et la vente au sein de l’agence Manille (chef de publicité) puis d’Auchan France (chef de [...]...

Voir la fiche

Sur le même sujet

La rédaction vous recommande