Recherche
Se connecter

#EC1to1: 5 tendances e-commerce exposées par DPD dans son E-shopper barometer

Publié par le - mis à jour à

Charlotte Aivaz, chef de produit BtoC chez DPD France, décrypte les spécificités de l'e-commerce français en les comparant à celles du marché européen. L'analyse est issue de la deuxième édition du "E-shopper barometer" de DPDgroup réalisé avec Kantar TNS.

  • Imprimer

Belle montée en gamme de l'achat en ligne, plébiscité par les consommateurs du fait d'une expérience d'achat quasi-irréprochable. 80% des e-acheteurs français jugent ainsi leur dernière expérience très positive et fluide, selon l'E-shopper barometer publié par le transporteur DPD group. Si l'usage des smartphones pour acheter en ligne continue de croître, notamment auprès de la génération Y, les ordinateurs demeurent néanmoins les appareils les plus utilisés pour acheter en ligne. Pour le moment, 27% des cyberacheteurs réalisent leurs achats sur smartphone, vs 39% en Europe. Fluidité et mobilité constituent deux tendances majeures.

58 % des e-consommateurs français ont régulièrement recours aux points relais

La préférence pour la livraison à domicile constitue la troisième. "Par pays, il existe des différences profondes, relève Charlotte Aivaz, chef de produit BtoC chez DPD France. Si 80% des Français choisissent la livraison à domicile (comme les Européens, à 81%), ils sont 58% à opter pour la livraison en points relais, contre 17% en Europe." S'agissant des consignes automatiques? "Le résultat n'est pas assez significatif pour figurer dans le top 3 des préférences de livraison en France", rapporte-t-elle. À la grande différence des pays de l'Est, notamment l'Estonie, où 80% des cyberacheteurs se font livrer dans ces casiers "nouvelle génération" (vs 8% en Europe). S'agissant des livraisons en magasin, en revanche, les comportements se révèlent assez similaires: 17% des français contre 9% des européens.

Autre divergence, sur le mode de paiement, cette fois. La France, pays inventeur de la carte bancaire, reste fidèle à ce mode de paiement: 43% payent avec la carte classique alors qu'en Europe, où les paiements électroniques gagnent du terrain, ils ne sont plus que 35% à faire ce choix. Reste que les portefeuilles électroniques continuent à s'étoffer. On annonce l'arrivée prochaine de Samsung Pay, qui devrait contribuer à booster le marché.

Autre tendance de fond décryptée dans l'étude: la mode est la catégorie phare sur le Net. Un constat homogène dans toute l'Europe. Ainsi, dans le trio de tête figurent la mode (40% en France, vs 46% en Europe), le livre (37% en France, 38% en Europe) et les chaussures (36% vs 39%). "À noter que 14 % de l'ensemble des acheteurs du Vieux Continent sont intéressés par l'achat en ligne de produits frais et boissons. Ce chiffre monte à 27% au Royaume-Uni", signale Charlotte Aivaz. En France, il n'existe pas encore de statistique représentative, preuve que le marché de l'alimentation en ligne demeure très faible. Mais avec les développements futurs de la part des distributeurs généralistes et l'arrivée d'Amazon Fresh, cela devrait rapidement changer.

54 % des e-consommateurs européens ont acheté sur des sites web étrangers

Enfin, le développement des achats transfrontaliers se poursuit. Plus de la moitié des e-consommateurs ont choisi d'acheter sur des sites web étrangers cette année, soit une hausse de 2% par rapport à l'année dernière. Les achats réalisés sur des sites étrangers représentent près d'un cinquième (19,2%) de l'ensemble des achats réalisés par ces consommateurs qui achètent à l'étranger. Environ un tiers des e-acheteurs se déclare intéressé pour se lancer dans l'achat à l'étranger dans un futur proche, cette typologie d'achat bénéficie d'un fort potentiel de croissance en Europe.

Parmi les e-consommateurs ayant acheté à l'étranger en 2017, environ 67% ont fait le choix de sites web situés en Europe. Parmi ceux ayant acheté en Europe, 39% ont acheté auprès de pays voisins. Parmi ceux ayant acheté hors Europe, 44% ont acheté en provenance de Chine, et 31% des États-Unis. La tendance est au "shop the world"!


La rédaction vous recommande

Par Marketo

Difficile pour les entreprises de se passer aujourdhui dune visibilite sur le web Acquisition de trafic transformation generation de leads les [...]

Sur le même sujet