Recherche
Se connecter

#ParisRetailWeek Comment Boxed a réussi à s'imposer dans l'e-commerce

Publié par le - mis à jour à
#ParisRetailWeek Comment Boxed a réussi à s'imposer dans l'e-commerce

Spécialisée dans la vente en ligne de produits en gros, la start-up américaine, fondée en 2013, a levé en août dernier 111 millions de dollars pour accélérer son développement. Chieh Huang , le cofondateur et CEO, dévoile les recettes de son succès à l'occasion du salon Paris Retail Week.

  • Imprimer

"L'aventure de Boxed a commencé dans le garage de mes parents, dans le New Jersey, explique Chieh Huang , cofondateur et CEO de la start-up américaine spécialisée dans la vente en ligne de produits en gros. Ce n'était pas réellement le rêve américain, et dans mon entourage peu de personnes croyaient en ce projet. Cela n'a pas été facile." Aujourd'hui, la société a un chiffre d'affaires de plus de 100 millions de dollars et compte plus de 250 employés. En août dernier, Boxed.com surnommée "le Costco des Millennials" a levé 111 millions de dollars pour accélérer son développement. Le tour de table a été mené par Aeon Co, une société japonaise qui est devenue l'un des plus grands détaillants d'Asie.

Lancé en 2013, Boxed.com s'inspire du modèle de Costco et propose aux consommateurs des produits frais, des articles pour la maison, en passant par de l'électroménager ou des produits pour animaux... La start-up offre peu de références, deux à trois marques par catégorie mais à prix réduits, "en moyenne 50% moins cher", souligne Chieh Huang. Et contrairement à ses concurrents comme Costco ou Sam's Club, les clients n'ont pas besoin de se déplacer dans des points de vente, les achats s'effectuent par le biais de l'application mobile ou sur ordinateur et sans frais d'adhésion.

La logistique, l'élément clé de Boxed

La livraison en deux jours est gratuite à partir de 49 euros d'achat sur tout le territoire américain. "Les clients veulent aujourd'hui le meilleur prix et au meilleur endroit, analyse le CEO. Nous voulons répondre à ces attentes des consommateurs." Pour cela, la société américaine dispose de quatre centres de distribution aux États-Unis et revendique posséder "le plus moderne du pays". Depuis l'an dernier, Boxed.com a en effet robotisé son entrepôt du New Jersey (Union) en se dotant d'une flotte de chariots autonomes, afin de faciliter le travail des "pickers". Lorsque l'article d'une commande est déposé sur le petit véhicule par un employé assigné à un secteur, le chariot se dirige vers l'équipe en charge de l'emballage final. Le nombre de "picks" par heure peut ainsi augmenter de 80%, selon l'entreprise. "Même si nous automatisons nos centres logistiques, nous continuons à travailler avec nos employés en leur offrant d'autres opportunités professionnelles", tient à souligner le CEO.

Et depuis 2014,"Express", le service de livraison de produits d'épicerie à la demande de Boxed, disponible dans la plupart des villes de New York, du New Jersey et de Boston, permet aux clients d'acheter en vrac des produits d'épicerie frais et surgelés et de choisir une date et une heure de livraison sur le modèle d'Uber, avec la livraison avec chauffeur, en moins de 3 heures.

Un nouveau programme basé sur le prédictif

La start-up a également lancé fin 2017 "Smart Stockup", une fonctionnalité qui utilise des informations sur les habitudes des clients, telles que les données d'achat, ainsi que des tendances plus larges en matière de réapprovisionnement pour prévoir quand les clients auront besoin d'un article particulier. Lors de la connexion d'un client sur le site, cela lui envoie une recommandation, facilitant ainsi l'achat de ce dont il a besoin.



Journaliste pour Ecommercemag.fr, Relationclientmag.fr et E-marketing.fr. Je suis en veille sur le retail, la consommation, mais pas que...

...

Voir la fiche

Sur le même sujet