Recherche
Se connecter

Rakuten : "Notre plateforme e-commerce française est la plus importante après le Japon"

Publié par le | Mis à jour le
Rakuten : 'Notre plateforme e-commerce française est la plus importante après le Japon'

La plateforme e-commerce PriceMinister a changé de nom jeudi 1er mars au profit de Rakuten, maison-mère de la filiale française pour une meilleure cohérence dans l'identité du Groupe. Olivier Mathiot, p-dg de Rakuten France, nous en dit plus.

  • Imprimer
  • Quelles sont les étapes en cours dans le changement de nom de PriceMinister à Rakuten sur le site ?

D'un point de vue technique, ce passage est un important travail depuis six mois. Hier, jeudi 1er mars, nous avons effectué les changements de logo et de couleurs du site, PriceMinister apparaît encore en petit en dessous de Rakuten, en rappel. Nous changeons également le nom de la marque sur tous nos moyens de communication : emails de nos collaborateurs, notifications sur mobile, la modification des statuts de notre société...

Le nom de domaine et les URL restent encore quelques semaines sous le nom de PriceMinister car elles sont indexées sur les moteurs de recherche. Nos développeurs effectuent les changements progressivement, en procédant à des redirections techniques. Nous n'avons pas encore lancé de campagnes de communication car nous voulons d'abord vérifier qu'il n'y a pas de problèmes techniques.

  • Comment se situe Rakuten dans cet écosystème mondial très américano-chinois ?

Aujourd'hui, nous avons trois grandes plateformes e-commerce à dimension mondiale : Amazon, Alibaba et Rakuten. Chacun de ces acteurs est très fort sur ses marchés, le plus gros est Amazon et le plus profitable est Alibaba.

Nous sommes n°2 derrière Alibaba en termes de profit par employé.

en termes de profit par employé,

Retrouvez cet article sur : www.ecommercemag.fr - "[Tribune] De PriceMinister à Rakuten, le changement (de marque), c'est maintenant"

Nous sommes par contre plus petits en volume d'affaires et présent dans moins de pays à travers le monde. Rakuten n'est pas qu'un e-commerçant, nous avons diversifié au fil des années nos activités : banque en ligne, voyages, médias... et bientôt comme opérateur mobile. Nous existons depuis 1997, et introduit en Bourse en 2000. Le Japon reste notre pays leader.

  • Que représente le marché français pour Rakuten ?

Rakuten s'est lancé à l'origine dans plusieurs pays en Europe, le Groupe a préféré par la suite se recentrer sur la France et l'Allemagne. La plateforme e-commerce française est la place de marché la plus importante après le Japon en termes de chiffres d'affaires. L'Hexagone est un pays symbolique et très important pour Rakuten, avec huit filiales présentes dans différents domaines et un département de recherche RIT (Rakuten Institute of Technology). PriceMinister est la filiale la plus connue, ce qui explique pourquoi nous avons attendu pour le changement de marque. En 2017, nous avons décidé d'investir plus fortement dans la notoriété de notre marque en Europe, notamment par le sponsoring sportif à travers le football (FC Barcelone) afin de concurrencer plus fortement les plateformes américaines et chinoises.

  • Quelles sont les ambitions de Rakuten en France cette année ?

Notre objectif prioritaire est bien sûr de réussir le lancement et d'installer une nouvelle marque dans le paysage de la consommation française. PriceMinister a réalisé en 2017 la meilleure année de son existence, renouant avec une croissance à deux chiffres (NDLR : le chiffre d'affaires n'a pas été communiqué. Néanmoins, en 2017, Rakuten a généré un chiffre d'affaires de 7,1 milliards d'euros, en hausse de 20,8 % sur un an, pour un bénéfice net de 830 millions d'euros).

Nous ambitionnons cette année une croissance de 40% en investissant encore plus sur la notoriété de la marque dans une communication on line et off line. Nous misons beaucoup sur le mobile, en croissance de plus de 100% l'an dernier, qui tire l'ensemble de nos activités.



Journaliste pour Ecommercemag.fr, Relationclientmag.fr et E-marketing.fr. Je suis en veille sur le retail, la consommation, mais pas que...

...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Marketo

Difficile pour les entreprises de se passer aujourdhui dune visibilite sur le web Acquisition de trafic transformation generation de leads les [...]

Sur le même sujet