Recherche
Se connecter

Gerard Szatvanyi, OSF Commerce : « Nous avons de nombreux projets d’intelligence artificielle pour le e-commerce »

Publié par / Avec la Marketplace le

OSF Commerce a enregistré une forte croissance l’an passé, de l’ordre de 44%, et Gerard Szatvanyi, son CEO, compte bien poursuivre sur cette lancée. Intelligence artificielle, omnicanal, donnée, bilan d’une nouvelle année réussie et des ambitions du spécialiste de l’intégration e-commerce.

  • Imprimer

Dans un mois s’ouvrira une nouvelle édition des OSF Days Of Excellence, rassemblement pluriannuel des leaders du retail mondial organisé par OSF Commerce. Quels en seront les moments forts ?

Lors de cette édition, qui se tiendra à Tolède en Espagne, nous présenterons à notre écosystème de clients, partenaires mais aussi à tous nos collaborateurs notre nouvelle version d’OSF UnifyCOMMERCE. Cette solution phare d’OSF est la réponse à toutes les problématiques d’unification des écosystèmes brick and mortar et digitaux, mobile mais aussi social commerce. Nous présenterons également de nombreux projets de transformation digitale appliquée au commerce, avec des exemples de déploiements extrêmement rapides de sites e-commerce et de projets omnicanaux.

 

Justement, des nombreux projets et réalisations menés par OSF ces derniers mois, lesquels retiennent votre attention ?

Symboliquement, je dirais l’implémentation de notre offre OSF UnifyCOMMERCE chez notre client YETI, une marque américaine spécialisée dans les accessoires de plein air. Cette entreprise souhaitait une plateforme multisite et multidevise pour accompagner son développement international tout en améliorant son offre mobile et l’efficacité de son service client. Nous avons intégré leur précédent système, sous SAP, à Salesforce Commerce Cloud afin d’aider les différentes unités opérationnelles à tirer parti des données des deux plateformes. Grâce à cette centralisation des données, leur temps de réponse s’est considérablement amélioré tout comme leur taux de conversion, servant les objectifs commerciaux de la marque. Dans un autre registre, nous avons accompagné le Français Baccarat dans son déploiement e-commerce au Japon. C’est l’un de nos tout premier projets dans ce pays depuis que nous y avons ouvert un bureau début 2018 et nous en sommes très heureux.

 

OSF est un partenaire unique pour Salesforce et l’intégration des nombreuses technologies dédiées au e-commerce. Comment OSF a abordé l’arrivée fracassante sur le marché de l’intelligence artificielle et d’Einstein Commerce Cloud ?

Depuis que nous avons commencé à développer notre offre OSF UnifyCOMMERCE, notre objectif a toujours été de relier entre elles les données en ligne et en magasin. Avec la possibilité de booster ses capacités de personnalisation et de recommandation, la technologie Einstein est une nouvelle pierre à notre édifice. Dans la prochaine version d’OSF UnifyCOMMERCE, bientôt lancée sur le marché, Einstein sera intégré à notre outil clientèle utilisé en magasin. Plus globalement, nous avons de nombreux projets en termes d’IA, comme ce qui relève de la classification d’images par exemple. Dans ce domaine nous menons un projet pour un site canadien de revente d’articles de luxe de seconde main. Mais essayons aussi de plus en plus d’intégrer l’IA au service delivery.

 

Fin mai, le règlement européen pour la protection des données entrera en vigueur en France. Quel rôle OSF s’est-il donné pour aider les nombreux retailers qui ne sont pas encore prêts ?

Nous avons préparé très en amont l’entrée en vigueur du RGPD en sensibilisant et en formant nos équipes aux nouvelles règles. Nous avons aussi revu nos manières de travailler dans le but d’être en conformité avec la loi, tout comme nous travaillons sur ce point avec nos clients de manière à ce qu’eux aussi le soient. Avec notre data protection officer, nous avons d’ores et déjà défini un plan d'implémentation du RGPD. Nous travaillons également à la création de templates adaptés et à l’implémentation de solutions de sécurisation des données, de cryptage, etc. Nous prévoyons de développer d’autres services pour la gestion des consentements notamment. Evidemment, je recommande à tous les e-commerçants de s’y mettre sérieusement, les pénalités pour le non-respect de ces règles pouvant être très élevées et menacer sérieusement n’importe quel business.

 

Quelles sont les ambitions d’OSF Commerce dans les mois à venir ?

OSF a connu une croissance de 44% l’année dernière. Nous devons maintenir le cap et aller encore plus loin en investissant en technologie et en continuant de nous développer au niveau mondial. Nous prévoyons d’ailleurs de doubler nos effectifs en France.

 

La rédaction vous recommande

Par Marketo

Difficile pour les entreprises de se passer aujourdhui dune visibilite sur le web Acquisition de trafic transformation generation de leads les [...]

Autres articles proposés